Ils braquent et brutalisent un octogénaire à domicile

Par / RCI.FM /

Le home jacking (ou braquage à domicile ), un cauchemar pour beaucoup de personnes. Deux individus comparaissaient mardi en comparution immédiate, l'un pour l'agression d'un octogénaire chez lui à Saint-François dimanche soir, l'autre pour recel de carte bancaire volée. Le vieil homme qui dormait avait vu débarquer des malfrats qui n'ont pas hésité à le frapper pour lui extorquer de l'argent, le prenant même un moment en otage. Les deux prévenus ont respectivement écopé de 2 et 1 ans de prison ferme avec mandat de dépôt.

Dimanche soir, alors qu’il dort, un octogénaire entend du bruit venant de sa fenêtre qu’il a laissé à demi ouverte. Lorsqu’il allume les lumières, il tombe nez à nez avec deux individus qui le menacent, « Donne nous l’argent sinon on te tue » crient les malfrats. La victime ne résiste pas, elle leur donne une enveloppe avec 250€ en espèces, retirés le jour même. Mais en fouillant, la bande trouve sa carte bleue, ils exigent alors le code secret et par pure méchanceté, l’un frappe l’octogénaire à la tête et au ventre, ce dernier manquera même de s’évanouir pendant que l’autre part retirer de l’argent. Un voisin a heureusement eu le temps d’appeler les gendarmes qui interviennent rapidement mais les agresseurs se sont entre temps enfuit.

Deux toxicomanes connus des services 

En procédant à de rapides investigations, Mathieu Cayacy, 32 ans, le plus virulent, est identifié, il s’agit d’un toxicomane bien connu du côté de la marina de Saint-François. Lui niera tout devant les juges. Son complice évaporé ne sera pas officiellement confondu, mais un autre marginal, Valère Mandane, 48 ans est par la suite interpellé alors qu’il tente de retirer de l’argent à un distributeur avec une carte bancaire volée parmi d’autres, il dénoncera le principal auteur de lui avoir recelé mais lui n’aurait rien à voir dans l’attaque.

Une victime de 80 ans frappée 

Une extorsion sous la violence, grave et pénible a soulevé le procureur. Il n’y pas de doute sur l’identité du principal braqueur, reconnu et désigné du doigt par le vieil homme à la barre. Pour ces faits lâches et odieux, les prévenus ont écopé de 2 ans et 1 an de prison ferme avec mandat de dépôt à l’audience.

Ecoutez cet homme de 80 ans toujours sous le choc, il a cru mourir cette nuit là :

 

 

 

Tags

A lire également

Ajouter un nouveau commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.