Sexuellement abusée par un inconnu en bas de chez elle

Par / /

Un jeune majeur était présenté en comparution immédiate ce mercredi devant la juridiction pointoise pour un viol requalifié. Il avait le Week-end dernier, violemment frappé puis agressé sexuellement une parfaite inconnue qui rentrait chez elle au Gosier. Souffrant de pulsions émotionnelles, il a écopé de 2 ans de prison ferme mais aménageable, avec surtout un suivi psychologique strict auprès d’un expert vu son âge.

Un "sujet dangereux, aux émotions incontrôlées" a conclu l’expert. Malick Corian, tout juste 18 ans n’en est de surcrot pas à sa première agression. Mineur, il s’en était déjà pris à une lycéenne au Moule mais elle avait réussi à s’enfuir. Mais rebelote vendredi dernier, peu après minuit, une trentenaire rentre chez elle, en récupérant des affaires dans sa voiture, elle sent une ombre lui tourner autour en vélo. Le jeune homme fait mine de se sentir mal, il veut de l’eau. Mais la femme prudente ne s’en occupe pas, elle tourne vite les talons.

Il l'assomme et la viole 

L’individu lui assène alors des coups de poing au visage, pour "l’assommer et la dominer" a souligné le procureur. A terre, l’individu s’allonge sur sa victime et lui baisse le leggings, avant de procéder à un double viol digital, sans rentrer dans les détails. C’est heureusement un voisin et son chien, alertés par les cris qui mettent en fuite le prédateur. Une patrouille de la BAC l'interceptera un peu plus tard. Le médecin judiciaire a relevé des abrasions aux parties intimes sur la victime, avec 5 jours d’ITT et un important traumatisme, elle ne veut plus retourner à son domicile depuis.

Un jeune homme désorienté mais dangereux 

 "J’avais bu, j’ai un peu abusé" a déclaré le prévenu à la barre, le regard fuyant. Une réponse étonnante pour les juges, faisant face à cet être à priori instable qui ne se rend pas compte de la gravité des faits. Le parquet a demandé à ce qu’il soit mis hors circuit, 30 mois avec un placement en détention. L’avocate de la défense a indiqué que "sa place n’était pas en prison, son client est perdu et abandonné" par ses parents. Il souffre mentalement et a besoin d’un suivi médical strict, l’incarcération ne "servira à rien en l’espèce". Le tribunal a prononcé 2 ans fermes mais sans mandat de dépôt avec une obligation de soins et suivi socio-judiciaire pendant 3 ans assortis d'une inscription au fichier national des délinquants sexuels.

Pour Maître Nelly Zouzoua, avocate de la victime, le prévenu représente un danger : 

 

 

Tags

A lire également

Ajouter un nouveau commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.