Les professeurs du Céregmia entendus par le CNESER

Fred Célimène, Kinvi Logossah et Eric Carpin étaient entendus ce lundi matin à Paris lors d'une audition d'instruction au Conseil national de l’enseignement supérieur et de la recherche. C'est cet organisme disciplinaire qui les avait lourdement sanctionné en juin 2016.
Par Karl Lorand et Eric Dupuis
Par Karl Lorand et Eric Dupuis
Image
Université des Antilles
légende image principale
Les trois professeurs ne devraient pas retourner sur le campus d'ici la fin de l'année universitaire.

Les trois enseignants qui dirigeaient le Céregmia ont été de nouveau entendus ce lundi matin (9 avril 2018) au ministère de l'enseignement supérieur. les trois protagonistes suspectés de détournement de fonds dans cette affaire du Céregmia ont passé une audition dite d’instruction. Ces auditions se sont poursuivis toute la journée se sont déroulées à huit-clos. 

Difficile d’avoir des informations sur le fond. Sur la forme, on sait que le CNESER va poursuivre dans les semaines qui viennent son enquête puis procédera à une nouvelle audition des trois responsables, ce sera probablement à la fin du mois de juin.Celle-là sera publique. C'est à son terme que le conseil prononcera son deuxième jugement dans cette affaire Ceregmia. 

D’ici là, les trois enseignants ne devraient pas reprendre leur travaux à l’Université des Antilles même si légalement à l’heure actuelle, ils pourraient le faire suite à la décision de chambre d'instruction de la cour d'appel de Fort-de-France.

Pour rappel, le CNESER avait décidé le 8 juin 2016 de révoquer à vie de l'enseignement supérieur, Fred Célimène l'ancien directeur du Céregmia. Kinvi Logossah directeur adjoint du laboratoire qui avait été suspendu 5 ans et Eric Carpin membre du Céregmia qui avait été suspendu 2 ans. En novembre dernier, un vice de procédure avait conduit le conseil d'Etat à annuler les sanctions et à renvoyer les trois hommes devant le CNESER.

Rubrique

Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire

À lire également