En direct

Eurpoe 1

La Poste réclame l'expulsion d'Hervé Pinto

Le Tribunal de Grande Instance de Fort-de-France a examiné ce lundi matin (26 juin 2017) le litige qui oppose Hervé Pinto à la Poste de Martinique. L'entreprise demande l'expulsion du syndicaliste qui occupe depuis 13 jours le bureau du directeur de la Poste.
Par Karl Lorand et Peggy Saint-Ville
Par Karl Lorand et Peggy Saint-Ville
Image
Hervé Pintot
légende image principale
Hervé Pintot mène une grève de la faim depuis 13 jours. ©D.R.

Voilà 13 jours que Hervé Pinto mène un grève de la faim et occupe le bureau du directeur de la Poste à Fort-de-France. Son mouvement de protestation pourrait s'arrêter dès demain mardi (27 juin 2017)

En effet, saisi en référé par La Poste, le Tribunal de Grande Instance de Fort-de-France pourrait décider de la mise en place d'une médiation ou de l'expulsion du gréviste de la faim. "Cette audience n'était pas le lieu pour apprécier ou pas le bien fondé des revendications de monsieur Pinto. Il lui appartient de saisir les juridictions qu'il estime compétentes. La question est de savoir si il occupe ou pas légalement les locaux de La Poste. Est-ce que c'est un trouble illicite ou pas ? La Poste fait appel à un médecin du travail qui vient visiter monsieur Pintot. Par ailleurs son conseil peux le voir. Monsieur Pintot n'était ni otage, ni prisonnier de La Poste. Il aurait très bien bu sortir pour s'entretenir avec les médias et son avocat", affirme maître Alexandra Requet, avocate de La Poste.

Pour rappel Hervé Pinto réclame à terme de retrouver le centre de tri de Dillon et dénonce des sanctions disciplinaires engagées par la poste à son encontre. "Alors mon client en fait, il est courageux. Il est affaibli après 13 jours de grève de la faim. Il espère que le tribunal ordonnera une médiation comme cela était déjà prévu", déclare maître Dominique Monotuka est l'avocat d'Hervé Pinto.

Le TGI rendra sa décision mardi à 14 heures.

Tags (Étiquettes)
Rubrique

Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire

À lire également

-Trinité - Martinique
Les écologistes de l'Assaupamar, se sont mobilisés, ce samedi matin devant l'usine du Galion à Trinité. Une mobilisation pour la sauvegarde de la sucr...
Social
0 Réactions
-Diamant - Martinique
Cinq agents techniques du collège du Diamant ont exercé leur droit de retrait, ce jeudi matin. Ils dénoncent de mauvaises conditions de travail et un ...
Social
0 Réactions
-Trinité - Martinique
Outre les préoccupations politiques, l'avenir de l'usine du Galion conditionne celui de ses salariés. Après le report de la décision concernant la cha...
Social
0 Réactions
-Martinique
Les agents du Parc Naturel de Martinique manifestent ce mardi matin (14 novembre 2017) devant l'hôtel de la Collectivité Territoriale de Martinique à ...
Social
0 Réactions