Une exposition pour présenter l'oeuvre de Zobel

Le vernissage de l'exposition sur l'oeuvre de Joseph Zobel visible à l'Ecomusée de Rivière-Pilote s'est déroulé hier mercredi 5 août 2015. Intitulée « Diab’la : la solidarité entre les gens de la mer et de la terre en Martinique» l'exposition durera un peu moins d'un an.
Par Karl LORAND
Par Karl LORAND
Image
L'exposition qui durera quasiment un an (du 6 août 2015 au 30 juin 2016), est totalement pensée sur le roman « Diab’la ». Elle est composée de nombreuses photos et objets d’époque, et des textes détaillés sur les paysans des mornes et les pêcheurs dans les années 1930-1940. Elle s'établit dans le cadre du centenaire de la naissance de l’écrivain et a permis de lancer véritablement l’opération « Août au musée »; qui a pour but d'inciter les martiniquais à venir découvrir les musées de Martinique pour moins d’un euro par personne.

Le vernissage de l'exposition s'est déroulé en présence de nombreuses personnalités. Jenny Zobel, la fille de Joseph Zobel, était de la partie et pour elle, il est très important que les gens comprennent le message qu’a voulu transmettre son père à travers le livre « Diab’la ». "Il est important de rester libre, faire de soi quelqu'un qui n'aurait jamais deraison d'avoir honte de ses pensées. C'est un hymne au travail, mais le travail qui mène à la liberté.C'est un message pour les jeunes d'aujourd'hui, continuez à apprendre, à toujours élargir votre conscience." a t-elle martelé.

Lyne-Rose Beuze est conservateur en chef des musées régionaux; elle a activement participé à la mise en place de cette exposition. "Nous avons des institutions qui font un formidable travail au niveau de la mémoire. On a de plus en plus d'expositions, on a de plus en plus de mise en valeur du patrimoine immatériel..." a indiqué celle qui estime que la démocratisation du travail de mémoire et de conscience collective est nécessaire pour les Martiniquais.

Vous avez un an pour découvrir ou redécouvrir l'oeuvre de Zobel à l'Ecomusée de Rivière-Pilote.

Audrey Ollon et Thibault Rodrigue








Rubrique

Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire

À lire également