En direct

Eurpoe 1

600 000 croisiéristes attendus en Martinique

La saison de croisière 2017-2018 s'annonce intense pour la Martinique. Le passage des ouragans Irma et Maria a contraint les opérateurs de croisière à revoir leur circuit. Et c'est notre île qui devrait en bénéficier.
Par Karl Lorand et Faustine Le Guillard
Par Karl Lorand et Faustine Le Guillard
Image
bateau croisière FDF
légende image principale
La saison de croisière s'annonce intense pour la Martinique.

Suite aux dégâts causés par Irma et Maria, de nombreuses escales prévues par les bateaux de croisière doivent être annulées ou repositionnées.La Martinique en récupère une grande partie. Ainsi, le Grand Port a reçu une demande de 80 croisières de plus que ce qu’il gère habituellement.

En plus des 420000 passagers attendus pour cette saison, les escales supplémentaires aménerront 170000 passagers au minimum. Le Grand Port a donc fait appel à tous les acteurs de la croisière (CTM, Etat, CMT, taxis, artisans d’arts, marchands…) pour lancer une dynamique d’accueil de ces passagers et pousser ainsi les compagnies maritimes à retenir la destination Martinique et ainsi pérenniser le rythme de cette saison 2017/2018.

Le premier bateau arrivera le 30 septembre 2017.

Faustine Le Guillard a sondé les professionnels du tourisme à l'aube de la saison des croisières :

Tags (Étiquettes)
Rubrique

Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire

À lire également

-Martinique
Durant plusieurs semaines, voir plusieurs mois, les retraités de l'Hexagone fuient le froid de l'hiver. Et bon nombre d'entre eux trouvent refuge aux ...
Economie
0 Réactions
-Fort-de-France
Plusieurs chefs d'entreprise ont arpenté, ce jeudi les rues de Fort-de-France. Ils avaient comme objectif de connaître les points stratégiques pour mi...
Economie
0 Réactions
-Martinique
Suite à une procédure engagée par deux coopératives d'éleveurs, l'association martiniquaise interprofessionnelle de la viande, du bétail et du lait va...
Economie
0 Réactions
-Martinique
Des allers simples transatlantiques à 195 euros. C'était l'annonce de Marc Janaillac, le PDG d'Air France, vendredi (16 février 2018) sur Europe 1. De...
Economie
0 Réactions