URL CURRENThttp://www.rci.fm/infos/economie/un-rond-point-qui-ouvre-la-voie-un-centre-commercial-du-groupe-hayot RCI ==> CURRENT LANG RCI MARTINIQUE

Un rond point qui ouvre la voie à un centre commercial du groupe Hayot

Lors de la plénière du mois de septembre, le projet de création d'un rond point à l'entrée du bourg du Vauclin a été présenté. Une infrastructure routière qui ouvre la voie à la création d'une nouvelle surface commerciale du Groupe Bernard Hayot.
Par Karl Lorand et Peggy Saint-Ville
Par Karl Lorand et Peggy Saint-Ville
Image
carte entrée bourg Vauclin
légende image principale
Un rond point mais aussi un centre commercial verront le jour à l'entrée du bourg du Vauclin. ©Google Maps

Lors de la plénière du mois de septembre, la présentation des marchés publics de la CTM portait notamment sur deux projets : la création d'un giratoire à l'entrée du Vauclin et l'ouverture d'un centre commercial.

"C'est un projet que les élus de la majorité municipale du Vauclin appelaient de leurs vœux. On constate une forte évasion des consommateurs vauclinois vers les centres commerciaux de Génipa et de Rivière-Salée. C'est une demande la population avec laquelle nous sommes en adéquation", explique Georges Cléon, premier adjoint au maire du Vauclin et conseiller territorial.

Le rond point dont le coût devrait s'élever à 1,5 million d'euros selon nos informations et se situera non loin de la station essence située à l'entrée nord du bourg du Vauclin au carrefour menant au Marin et au Morne Bellevue.

"C'est pour prévenir l'engorgement de la route à l'ouverture du centre commercial que nous avons souhaité que la CTM puisse réaliser le rond point sur la route nationale. Il va fluidifier la circulation et diminuer les risques que constituent les croisements à ce spot bien précis", précise Georges Cléon.

Le centre commercial qui lui devrait voir le jour d'ici 4 ou 5 ans pourrait être construit par une des sociétés du groupe GBH. C'est sur le terrain situé entre l'Usine du Vauclin et la cité des Floralies qu'il devrait voir le jour.

Une convention doit encore être signée avec le porteur de projet mais le premier adjoint au maire du Vauclin est confiant à ce sujet. "Le porteur de projet doit dire si il accepte les conditions proposées dans la convention. Je pense qu'il va accepté parce qu'il était très demandeur. J'ai été beaucoup relancé pour que les choses avancent. J'ai réussi à le faire arriver en plénière", indique Georges Cléon.

Pour l'heure, le détail des investissements n'est pas encore dévoilé.

Tags (Étiquettes)
Rubrique

Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire

À lire également