URL CURRENThttp://www.rci.fm/infos/education/elle-quitte-la-guadeloupe-pour-suivre-une-formation-annulee-pas-tout-fait-0 RCI ==> CURRENT LANG RCI MARTINIQUE

"Elle quitte la Guadeloupe pour suivre une formation annulée" : pas tout à fait

Plusieurs articles relaient la délicate situation d'une quinquagénaire dont la formation en Bretagne a été annulée sans qu'elle n'ait été avertie. Mais la situation, qui fait le buzz, a en réalité peu de lien avec l'archipel.
Par Aline Druelle
Par Aline Druelle
Image
Une formation annulée pour une guadeloupéenne fait le buzz mais toutes les informations ne sont pas exactes
légende image principale
Capture d'écran

"C'est l'histoire d'une formation pour une reconversion en Bretagne, annulée sans qu'une élève venue de Guadeloupe n'en ait été prévenue". Voilà ce qu'on peut lire dans un article qui est beaucoup relayé depuis hier et qui ne manque pas de susciter des commentaires.

Si la situation de Fabienne Masson est en effet assez incroyable et très problématique, cela fait en réalité un an qu'elle vit dans l'Hexagone, après cinq ans passés en Guadeloupe. C'est donc dans l'ouest qu'elle a entamé toutes ses démarches pour sa reconversion professionnelle et obtenu ses financements -plus de 7000 euros- auprès de la Région Bretagne et de Pôle Emploi. Et c'est l'AFPA de Morlaix, où elle devait suivre sa formation de gouvernante, qui a "oublié" de la prévenir que faute d'un nombre d'élèves suffisants, celle-ci n'allait pas être assurée. Mais malheureusement, la quinquagénaire avait déjà quitté Rennes où elle résidait pour rejoindre la ville du Finistère à près de 200 kilomètres, acheté une voiture et trouvé une colocation.

Aujourd'hui, grâce à l'article de Ouest France qui lui a été consacré en premier lieu, la quinquagénaire est dans l'attente des résultats d'une médiation et espère des "solutions non bancales" afin de pouvoir suivre la formation de gouvernante qu'elle souhaitait au départ ou un autre cursus semblable. Et, à l'issue, pourquoi pas revenir dans la Caraïbe ?

Rubrique

Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire

À lire également