URL CURRENThttp://www.rci.fm/infos/faits-divers/il-frappe-sa-mere-coups-de-coutelas RCI ==> CURRENT LANG RCI MARTINIQUE

Il frappe sa mère à coups de coutelas

Dramatique différend familial mardi soir aux Abymes. Un fils souffrant de troubles mentaux a agressé sa mère avec un coutelas. La victime a eu plusieurs parties du corps coupées dont la main amputée et est en soins intensifs. Le mis en cause quant à lui a depuis été interpellé et placé en garde à vue.
Par Rinsy Xieng
Par Rinsy Xieng
Image
Coutelas illustration
légende image principale
Coutelas illustration

L’homme a presqu’aussitôt été interpellé par une patrouille à proximité du domicile familial situé à Caduc aux Abymes. Les services de police l’ont emmené au commissariat pour le placer en garde à vue. Dans l’attente d’une visite de l’expert médical, car l’individu de 27 ans ne disposerait pas en effet de toute ses facultés mentales. Il a d’ailleurs déjà fait quelques séjours en établissement spécialisé.

Une main coupée, des doigts sectionnés

Hier soir, aux environs de 19 heures, reprochant à sa mère de vouloir attenter à sa vie, le jeune homme semble t-il paranoïaque se serait alors saisi d’un coutelas avant de frapper violemment la malheureuse âgée de 68 ans. La victime a eu une de ses mains entièrement sectionnée, elle a également perdu des doigts de l’autre. Frappée par la suite au visage et à la tête avec force. Elle n’est pas morte mais son état était aux dernières nouvelles très grave.

Vers une hospitalisation psychiatrique

La femme a été évacuée en urgences vers le bloc opératoire du centre hospitalier. Son fils, qui rappelons le, n’a pas toute sa tête, devrait si les choses se confirment, faire l’objet d’une hospitalisation d’office en centre psychiatrique. Une triste agression intrafamiliale sur laquelle les services de police enquêtent afin d’en savoir plus sur les circonstances exactes et le déroulé des faits.     

 

 

 

Rubrique

Commentaires

Une nouvelle fois une telle relation des faits dans la rubrique "faits divers" ne me semble pas poser le problème de fond, à savoir une problématique de santé majeure : la prise en charge des personnes souffrant de troubles psychiques, la difficulté parfois d'accès au soin, ce que proposent la psychiatrie et les services concernés en matière d'accompagnement, l'accompagnement des aidants familiaux. Il serait temps d'ouvrir le seul vrai débat, la place de la folie, et plus globalement des problématiques de santé mentale dans notre société et la façon d'en parler pour faire en sorte que cette dernière devienne inclusive. Cette problématique n'est pas juste un sujet de "faits divers", pour déstigmatiser ces troubles et les personnes qui en souffrent. Le rôle des media est essentiel dans l'optique d'une telle démarche.

Soumis par Yolène de Vassoigne (non vérifié) le jeu 13/09/2018 - 11:36

Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire
------------------------

À lire également