URL CURRENThttp://www.rci.fm/infos/faits-divers/les-gendarmes-portent-secours-au-monde-aquatique RCI ==> CURRENT LANG RCI MARTINIQUE

Les gendarmes portent secours au monde aquatique

Tous les 6 mois, les enquêteurs subaquatiques de la gendarmerie nautique effectuent un stage de formation continue. C’est l’occasion pour eux de vérifier leurs acquis mais aussi de travailler et parfaire les techniques spécifiques au métier.
Par Rinsy Xieng
Par Rinsy Xieng
Image
Gendarmerie nautique
légende image principale
Gendarmerie nautique

Le mercredi 22 mai 2019 à 10h10, dans le cadre du stage, les militaires effectuent une plongée dans la réserve de l’îlet Fajou. Au cours de cette immersion, la palanquée découvre un filet posé le long du tombant de la réserve avec un marquage surface. La zone est interdite à la pêche. Le filet est remonté. De nombreux poissons y sont découverts mais aussi un requin nourrice (Ginglymostoma cirratum) d’environ 1,50 mètre. Encore vivant, il est libéré et relâché.

A

Poursuivant la remontée du piège, c’est une tortue imbriquée (Eretmochelys imbricata) qui est découverte. Elle est inanimée mais elle réagit aux tests réflexes que lui font les sauveteurs qui entament des manœuvres de réanimation. L’animal reprend une respiration faible mais autonome, elle reprendra sa liberté après avoir été vue par un vétérinaire. Une seconde tortue est remontée. Il s’agit d’une tortue verte (chelonia midas). Elle est également inanimée mais malheureusement ne réagit à aucun des tests qui lui sont faits.

Z

 
Toujours sur les lieux, les gendarmes constatent l’arrivée sur la zone d’un bateau de pêche avec 4 personnes à bord s’affairant à remonter un filet. Sur place, les militaires constatent qu’il porte le même marquage que sur celui qu’ils ont découvert, il s’agit en fait des initiales du patron pêcheur, bien connu et reconnu dans le milieu de la pêche professionnelle, à qui ils appartiennent. Dans ce deuxième filet se trouve entre autres une autre tortue verte encore vivante. Elle est immédiatement remise à l’eau. 

E

Au final, les gendarmes secouristes ont sauvé 2 tortues, un requin et un poisson encore vivant. Pour ce qui est de nos braconniers la sortie en bateau est beaucoup moins agréable car outre la saisie des filets et de l’embarcation, des infractions ont été relevées à leur encontre. Une association de protection de l’environnement marin et le parc national ont porté plainte dans le cadre de ces faits.

Rubrique

Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire
------------------------

À lire également