En direct

Eurpoe 1

Un stage pour lutter contre les violences faites aux femmes

L'idée est de sensibiliser les primo-délinquants à la lutte contre les violences faites aux femmes. Une convention a été signée en ce sens ce vendredi 27 octobre entre le parquet et l'ALEFPA.
Par Clara Vincent
Par Clara Vincent
Image
Signature de convention pour le stage de lutte contre les violences faites aux femmes
légende image principale
Signature de convention pour le stage de lutte contre les violences faites aux femmes

Il s'agit d'un moyen concret de lutte contre les violences faites aux femmes. Car ce stage, monté par l'ALEFPA, l'Association laïque pour l'éducation, la formation, la prévention et l'autonomie, est avant tout destiné, sur demande du procureur, aux primo-délinquants qui font l'objet d'une plainte pour violences conjugales . Selon Renaud Gaudeul, le procureur de la République, "l'idée est de dire qu'on ne laisse plus passer la première gifle". 

Pendant plusieurs mois, ces primo-délinquants suivent ainsi des modules de trois niveaux différents.

Les textes de lois sont d'abord rappelés en début de stage. Ensuite, des entretiens individuels sont organisés afin de cibler le contexte familial, les maux éventuels de l'enfance ou encore les addictions potentielles. Les discussions sur la conception du couple et la raison des violences portées sont la deuxième étape. Enfin, un décryptage général est fait sur la violence et ses conséquences.

En parallèle, la victime est informée de l'avancée de chacune des étapes. 

Pour Renaud Gaudeul, le procureur de la République pour qui la lutte contre les violences faites aux femmes est l'une des priorités, ce stage est "une réponse pénale nécessaire qui manquait ici en Martinique". 

Rubrique

Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire

À lire également

-Antilles-Guyane
La firme de télécommunication Orange a été condamnée par le tribunal de commerce de Paris à verser 346 millions d'euros à Digicel. La juridiction a re...
Justice
0 Réactions
-Fort-de-France Martinique
L'agresseur présumé du chauffeur de bus du réseau Mozaïk était convoqué ce lundi devant le tribunal correctionnel de Fort-de-France.
Justice
0 Réactions
-Haïti
Dans un premier bilan provisoire rendu public vendredi (16 février 2018) le ministère de la santé publique avance le chiffre de 877 blessés lors des f...
Justice
0 Réactions
-Fort-de-France
Le procès en appel de Jean-Pierre Jean-Louis secrétaire général de Force Ouvrière (FO) a été renvoyé à avril prochain dans l'affaire d'insulte raciste...
Justice
0 Réactions