En direct

Eurpoe 1

Une famille déchirée par la violence et la drogue

Un prévenu comparaissait au tribunal de Pointe-à-Pitre pour menaces de mort et violences envers les propres membres de sa famille et la mère de son enfant. Ce Mornalien de 34 ans a écopé d'une peine de 17 mois d'emprisonnement dont 6 mois avec sursis assortis d'une mise à l'épreuve de 5 ans.
Par Alexandre Giraud
Par Alexandre Giraud
Image
Le prévenu a été reconnu coupable de menaces et de violences envers son conjoint et ses ascendants.
légende image principale
Le prévenu a été reconnu coupable de menaces et de violences envers son conjoint et ses ascendants.

L'émotion était palpable lorsque les victimes ont défilé à la barre des témoins. D'abord la sœur aînée du prévenu, qui indique devant le juge « avoir assisté avec effroi à la déchéance de son frère ». Puis son ex-femme, qui a donné naissance à la fille du prévenu âgé aujourd'hui de 2 ans, et qui réclame des dommages et intérêts pour le préjudice moral, expliquant que les enfants sont encore traumatisés par les menaces répétées et les coups portés par son compagnon. Quant vient le tour du père, il ne peut retenir ses pleurs et son désarroi, lui qui a été éducateur et qui retrouve son fils sur le banc des accusés. La dernière victime, la mère, est très affectée par le déroulement des événements, ayant perdu plus de 30 kilos ces derniers mois. Les seuls mots qu'elle réussira à prononcer devant le juge sont les suivants : il doit se faire soigner.

"Un climat de terreur au sein de la famille"

L'individu a été placé en garde à vue le 15 octobre dernier puis placé en détention provisoire, après avoir été interpellé au domicile de ses parents, à Morne-à-l'eau, où sous l'effet du Cannabis et de la colère, il avait menacé de mort son père et même frappé d'un coup de poing. Lors des réquisitions, le ministère public insistera sur le comportement agressif du prévenu, qui faisait régner un «  climat de terreur au sein de sa famille ». Le procureur qui espère que « son court séjour en prison lui aura été salutaire ». Pour l'avocat de la Défense, la consommation de drogue et ce comportement violent s'apparente à « un cri de détresse » et demande une injonction de soins pour son client.

Une demande qui a été entendue par les juges. Le prévenu écope de 17 mois d'emprisonnement dont 6 mois avec sursis assortis d'une mise à l'épreuve de 5 ans, d'une obligation de soins, d'une interdiction de rentrer en contact avec son ex-femme et d'approcher du domicile familiale, et de 2000 euros de dommages et intérêts.

Tags (Étiquettes)
Rubrique

Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire
Compte Twitter auteur
@AlexGiraud971

À lire également

-Ducos - Martinique
Le détenu de 23 ans qui a tenté de mettre fin à ses jours la nuit dernière venait d'être jugé pour une agression à main armée. Il avait été condamné à...
Justice
0 Réactions
-Martinique
Les gendarmes ont fini par mettre la main sur plusieurs braqueurs impliqués dans des vols avec violence au mois juin et de septembre 2017. Ils ont été...
Justice
0 Réactions
-Martinique
Le dossier qui oppose la société COFIC à la mairie du Diamant est examiné ce mardi (14 novembre 2017) par la cour d'appel de Fort-de-France. En jeu, 1...
Justice
0 Réactions
-Rivière-Salée
Le tribunal administratif de Martinique a décidé de fermer le Domaine de l'Oasis, car le lieu ne respecte pas les normes de sécurité. Le propriétaire ...
Justice
0 Réactions