Manin dans l'histoire, les sortants restent

Samedi soir (17 juin 2017) Josette Manin est devenue la première femme députée de Martinique. Les trois députés sortants ont eux conservé leur siège au Palais Bourbon.
Par Karl Lorand
Par Karl Lorand
Image
4 députés martinique
légende image principale
La Martinique connaît le visage de ses 4 députés.

1ère circonscription, première campagne législative et première femme députée de Martinique. Josette Manin a écrit une nouvelle page de l'histoire politique de la Martinique. La candidate EPMN en profite pour donner un siège de député à son mouvement. L'ancienne présidente du Conseil Général est sortie vainqueur de son duel contre un autre Lamentinois, Philippe Edmond-Mariette.

Après la défaite de décembre 2015, et malgré des défections récentes, l'alliance emmenée par Serge Letchimy récupère un siège de député mais ne sort pas forcément renforcée de cette campagne. Et ce malgré la victoire nette et sans bavure de Serge Letchimy contre Francis Carole à Fort-de-France. Ce dernier a quant à lui déjà la tête à la municipale de 2020. Une réunion des membres d'EPMN devrait intervenir dès la semaine prochaine. En jeu, la collaboration ou non avec le gouvernement d'Emmanuel Macron.

Dans le Nord, Bruno Nestor Azérot a su résister à l'ascension de Justin Pamphile. Le duel des maires a tourné à l'avantage du Samaritain. C'est d'ailleurs dans son fief qu'il a fait la différence. En effet au coude à coude avec son adversaire tout au long de la soirée, ce sont les urnes de Sainte-Marie qui lui ont permis de donner le coup de grâce au maire du Lorrain. Ce dernier sort d'ailleurs vainqueur dans 9 des 17 communes de la circonscription.

Jean-Philippe Nilor a quant à lui prouvé dans le Sud qu'il n'avait besoin de personne. Soutenu du bout des lèvres par Alfred Marie-Jeanne, le député sortant de la 4e circonscription a démontré que le Sud était son territoire. Face à sa collègue de la majorité Territoriale, Sylvia Saïthsoothane, il augmente l'écart du 1er tour pour atteindre près de 800 voix d'avance. Mis à mal par son propre camp durant la campagne, Jean-Philippe Nilor retournera donc siéger à l'Assemblée Nationale.

Tags (Étiquettes)
Rubrique

À lire également