En direct

Eurpoe 1

Maud Petit, en marche vers l'Assemblée nationale

Investie par le Modem et la République en Marche, la candidate martiniquaise a obtenu plus de 40% au 1er tour dans la 4ème circonscription du Val de Marne. Dimanche, elle affronte Marie-Carole Ciuntu, investie par Les Républicains et l'UDI.
Par Aline Druelle
Par Aline Druelle
Image
Maud Petit, martiniquaise, en ballotage favorable dans la 4ème circonscription du Val de Marne

 

Le second tour est dans quelques jours mais Maud Petit, sur le terrain depuis le matin entre Sucy-en-Brie et Le Plessis-Trévise ne se départit pas de son sourire et engage facilement la conversation. Il faut dire que son score du premier tour a de quoi lui donner confiance. "Nous nous attendions à 29, 30% mais il faut rester modeste avant tout car rien n'est fait", analyse la candidate, prudente malgré les 18 points qui l'ont séparée de son adversaire à l'issue du scrutin de dimanche dernier. "Je pense que le travail de terrain, de 7h du matin à parfois très tard, a porté ses fruits mais il faut continuer les efforts, être auprès de la population, écouter ce que les gens ont à nous dire, essayer d'avoir les arguments les plus justes". "J'ai une équipe formidable derrière moi, il y a un bel élan", tient-elle aussi à saluer.

Son mandat de députée, si elle est élue, Maud Petit le voit comme une continuité de sa campagne et de son mandat de conseillère municipale de Villiers-sur-Marne, où elle est déléguée à la petite enfance : la proximité avant tout. "Je m'y suis engagée et cela me tient à cœur d'être sur le terrain en plus du travail législatif, explique-t-elle, par le biais de permanences par exemple, nous avons aussi le digital aujourd'hui pour rester en contact permanent".

Malgré sa prudence bien compréhensible -et l'équipe de Marie-Carole Ciuntu mène une rude bataille dans cet entre-deux tours-, Maud Petit ne cache pas pour autant son envie de "démultiplier le score du premier tour" et d'accéder au Palais Bourbon. "Quand on entre dans une bataille comme ça, il faut voir le but, l'objectif avant de voir les obstacles", explique la centriste. "Alors évidemment je me projette, avec mon équipe nous sommes dans l'après pour pouvoir commencer à travailler".

Concilier vie professionnelle et vie privée ? "Indispensable"
Maud Petit, martiniquaise, en ballotage favorable dans la 4ème circonscription du Val de Marne

L'enfance sans violence, accentuer la lutte pour les droits des femmes sont des projets qui tiennent à cœur à la candidate qui assure ne pas oublier non plus les Outre-mer. "On m'a posé la question de savoir si les ultramarins seraient présents en moi pendant mon mandat et bien évidemment !", assure cette martiniquaise dont le grand-père n'est autre que Camille Petit, ancien député-maire de Sainte-Marie. "Je n'oublierai pas mes compatriotes et je porterai les projets qui les concernent avec fierté".

A côté du travail législatif qui l'attend si elle remporte son siège, et qu'elle sait sera conséquent, Maud Petit n'entend pas changer sa vie quotidienne. "Je pense que c'est indispensable car si on se détache trop de la vie privée, comment peut-on expliquer aux concitoyens que l'on vit les mêmes choses qu'eux ? Il faut continuer à être dans la vie de tous les jours, pour rester imprégné de qui se passe sur le terrain", argumente cette mère de deux enfants.

Et quant à un prochain voyage aux Antilles, la candidate a déjà une date en tête. "Avant de me lancer dans l'aventure de la campagne, j'ai dit à ma mère que je rentrais l'année prochaine donc que je devrais prendre des billets pour juillet 2018", raconte Maud Petit avant de sourire : "Mais qui sait, peut-être que j'aurais l'occasion d'y retourner avant ?". En faisant partie d'une délégation Outre-mer à l'Assemblée ?

Rubrique

Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire
Compte Twitter auteur
@AlineDruelle

À lire également

-France
Pari réussi pour le parti de la majorité présidentielle la République en Marche et son allié le Modem, grands vainqueurs des législatives. Mais la déf...
Législatives
0 Réactions
-Martinique
Les quatre députés élus et les quatre candidats battus ont réagi à l'issue du second tour des législatives.
Législatives
0 Réactions
-Guyane
Pour ces législatives, les Guyanais ont réélu dans la 1ère circonscription le député sortant DVG Gabriel Serville. Mais c’est dans la deuxième circons...
Législatives
1 Réactions
-Paris
Réélue députée de St-Pierre et Miquelin, Annick Girardin, la ministre de l’outre-mer pourra donc rester au gouvernement. Mais ça s’est joué à très peu...
Législatives
0 Réactions