URL CURRENThttp://www.rci.fm/infos/politique/fonctionnaires-outre-mer-un-rapport-pour-ameliorer-carrieres-et-mobilites RCI ==> CURRENT LANG RCI MARTINIQUE

Fonctionnaires Outre-mer : un rapport pour améliorer carrières et mobilités

Une mission avait été confiée en mars dernier au député de Guadeloupe Olivier Serva.
Par Aline Druelle
Par Aline Druelle
Image
Le député Olivier Serva a présenté son rapport pour "améliorer les mobilités et les carrières des fonctionnaires Outre-mer"
légende image principale
Olivier Serva à la sortie de Matignon (©AD)

C'est à Matignon que le rapport attendu a été présenté, au Premier ministre Edouard Philippe mais aussi à la ministre des Outre-mer Annick Girardin et au Secrétaire d'Etat auprès du Ministre de l'Action et des Comptes Publics, Olivier Dussopt.

Vingt recommandations sont formulées par le député Olivier Serva pour "améliorer les mobilités et les carrières des fonctionnaires Outre-mer". Notamment un dispositif déclaratif et contrôlé à points qui prendrait mieux en compte les Centres d'Intérêts Matériels et Moraux (CIMM) pour les agents qui voudraient revenir Outre-mer, de meilleures formations et préparations locales aux concours, des affectations locales à l'issue des concours nationaux, l'extension de la sur-rémunération aux fonctionnaires stagiaires et aux contractuels, la suppression de la prime d'éloignement versées à certains agents venus de l'Hexagone. "Cette mesure qui a 40, 50 ans ne se justifie plus car aujourd'hui quel que soit le coin du globe, en 24h nous y sommes", justifie l'élu qui estime que cela pourrait rapporter 142 millions d'euros, une somme qui pourrait éviter selon lui de revenir sur l'abattement fiscal Outre-mer.

Le député propose également de faciliter les mobilités grâce à la mise en place d'une BIEP, une Bourse Interministérielle de l'Emploi Public, dans chaque territoire. "Un fonctionnaire de qualité c'est quelqu'un qui est bien formé et qui est mobile, géographiquement ou inter fonction publique, mais pour cela il faut une BIEP locale", a précisé Olivier Serva. "Nous mettrons en place une gestion prévisionnelle des emplois et des compétences pour que les postes disponibles ne sortent pas quelques semaines avant et que le fonctionnaire local ne puisse pas postuler".

Le gouvernement assure vouloir s'engager

"Je suis agréablement satisfait, ce rapport a été très favorablement accueilli avec parfois la nécessité d'échelonner ces propositions dans le temps", a indiqué le député.

Matignon a également indiqué dans un communiqué "l’intention du gouvernement de s’engager dans la mise en œuvre des propositions du rapport autour de trois axes prioritaires : favoriser l’accès des ultramarins à la fonction publique en levant les freins et les obstacles liés à l’éloignement des territoires, mieux promouvoir le déroulement des carrières des agents publics originaires des outre- mer et renforcer, par des moyens adaptés, l’attractivité de l’emploi public outre-mer". 

Ceci passerait donc notamment par la mise en place d’une classe préparatoire intégrée (CPI) ou d’un institut de préparation à l'administration générale (IPAG) "dans chaque grand bassin géographique", "préparant aux concours des écoles du service public". Le gouvernement envisage aussi une "organisation des concours nationaux à affectation locale" et l'expérimentation "des affectations à durée limitée dans les postes insuffisamment attractifs".

Rubrique

À lire également