En direct

Eurpoe 1

L'avenir du TCSP menacé par un conflit financier entre la CTM et Vinci

Sortis du garage il y a un peu moins de 3 mois, les bus à haut niveau de service (BHNS) pourraient y retourner sous peu. En effet, un conflit financier existe entre la CTM et Caraibus, filiale du groupe Vinci. La société, propriétaire par exemple des 18 arrêts du circuit, réclame entre 7 et 8 millions d'euros à la collectivité.
| par Jean-Marc Pulvar (édition : Karl Lorand)
Image
BHNS TCSP
légende image principale
À peine mis en circulation, les BHNS pourraient retourner aussitôt au garage. ©RCI Martinique

Le 23 mars 2017 démarrait la marche à blanc du TCSP. Et tout le monde affichait sa grande fierté de douciner les bus à haut niveau de service. Personne du Grand Sanblé n’avait manqué à l’appel.

Et surtout plus personne ne racontait non plus que le contrat PPP (partenariat privé public) passé entre l’ancienne région et Caraibus, filiale du groupe Vinci, était mauvais et que ce contrat allait ruiner la collectivité.

Des loyers impayés

Pourtant aujourd'hui on apprend qu'en fait presque rien n’a été payé dans cette affaire. En effet les avances sur loyers que la Région et aujourd’hui la CTM devaient payer n’ont pas été réglé. Pourquoi ? Parce que lorsque les dirigeants de Vinci ont rencontré Alfred Marie-Jeanne, président du Conseil Exécutif de la CTM il y  a un mois, celui-ci a carrément indiqué que la collectivité ne paiera rien et qu’elle va dénoncer le contrat. Pire pour Vinci : ses dirigeants apprennent également que la CTM se réservait le droit de dénoncer tous les contrats que ses services ont passés avec l’entreprise. On se demande alors si cette déclaration devait être considérée comme une menace sur le contrat passé avec une filiale de Vinci pour la construction du lycée schoelcher.

Ce n'est pas la première fois que la CTM se retrouve confronté à ce problème. Lors de la plénière du 29 mars 2016, Alfred Marie-Jeanne avait déjà fait état d'une injonction de payer de la part de Caraïbus. "Je paierai d'abord les bourses des enfants, la formation professionnelle et les salaires des travailleurs avant de payer ça", avait déclaré le Président du Conseil Exécutif.

Près de 8 millions d'euros à régler

Autrement dit le litige qui existe entre la CTM et Caraïbus, cette société qui gère les infrastructures du TCSP, entraîne aujourd’hui des retards de paiements qui s'élèvent à presque 8 millions d’euros. Un montant auquel il faut ajouter 800 000 euros d’intérêt de retard et 19 000 euros de frais d’avocat.

Sans oublier bien sûr des conséquences financières pour Caraïbus, à tel point que si la CTM ne change pas d’avis, la société pourrait mettre un terme à l’exécution de toutes les prestations initialement prévues. Un risque énorme pour l'avenir du TCSP puisque l'entreprise assure l'entretien des bus, des 18 stations, du centre technique et de 4 kilomètres de voies.

En conséquence  il n’y aurait ni marche à blanc, ni marche en couleur.  À moins que  le Syndicat Mixte, Martinique Transport et la CTM trouvent une solution pour remettre le moteur des bus du TCSP en marche.

Tags (Étiquettes)
Rubrique

Commentaires

Quelle gabegie..!!! Et au non de quoi on ne respecte pas les engagements pris par la collectivité précédente. ?
Qu'on nous explique...!!!
Le contribuable Martiniquais en sera encore pour sa poche (800 000 euros d’intérêt de retard et 19 000 euros de frais d’avocat, qui ne cesseront d'augmenter plus ça traînera)...!!!

Soumis par J.C GRANIER (non vérifié) le jeu 15/06/2017 - 08:43

Je me marre! mais je ne devrais pas en réalité, c'est triste! notre île soeur fait mieux et a des élus moins cons. Et surtout , ils s'en mettent moins dans les fouilles; MARTINIQUAIS , IL SERAIT TEMPS D'OUVRIR VOS YEUX...
En ce qui concerne pour la remise EN MARCHE,du TCSP, il faudrait faire appel à Macron...Mais aussi pour le renouvellement politique car il y en a sans les nommer, ils sont là depuis plus de quarante ans sur la scène politique.

Soumis par BRIANTO (non vérifié) le jeu 15/06/2017 - 09:07

D`accord avec vous Brianto il faudrait un bon coup de balai chez les vieux politicards martiniquais. Reveillez vous électeurs martiniquais

Soumis par MARIE LOUISE (non vérifié) le jeu 15/06/2017 - 15:52

Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire

À lire également

-Sainte-Marie - Martinique
Après l'explosion du conseil municipal samaritain, Bruno Nestor Azérot a bien l'intention de récupérer son fauteuil de maire. Et il est même prêt à sa...
Politique
0 Réactions
-Paris
Suite à la publication par la CNCDH d'un avis sur le droit à la protection de la santé dans les territoires ultramarins, les députés comptent bien se ...
Politique
0 Réactions
-Nord - Martinique
Les maires de la côte nord Caraïbe ont rencontré samedi (14 octobre 2017) Alfred Marie-Jeanne, le président du Conseil Exécutif de la Collectivité. Au...
Politique
0 Réactions
-Martinique
Les décisions du comité national du PPM sont tombées. Les membres qui s’étaient mis en congé du parti pour entamer des démarches politiques personnell...
Politique
0 Réactions