En direct

Eurpoe 1

L'octroi de mer (et les prix) pourraient augmenter

Le taux d’octroi de mer régional pourrait augmenter en Martinique. Mais aucune échéance n’est fixée pour le moment. La CTM comme d'autres régions envisage d'activer ce levier fiscal pour pallier la baisse des dotations de l'Etat. La mesure aurait des répercutions directes sur le portefeuille de tous les consommateurs.
Par Karl Lorand et Yvonne Guilon
Par Karl Lorand et Yvonne Guilon
Image
Alfred Marie-Jeanne, Ary Chalus et les présidents de RUP à Bruxelles
légende image principale
Alfred Marie-Jeanne (à gauche) a proposé l'augmentation du taux d'octroi de mer et son extension aux services. ©CTM

L'augmentation du taux de l'octroi de mer régional a été passée à la loupe lors d'une réunion des présidents de régions et de collectivités fin mars à Paris. C'est Alfred Marie-Jeanne, président du Conseil Exécutif de la CTM et rapporteur du texte, qui a proposé de faire bouger ce taux. 

Il s'agirait de faire passer le taux de 2,5% à 5%. La nouveauté vient de la volonté d'étendre l'octroi de mer aux activités de services. 

Cette proposition a été adoptée à l'unanimité par les régions et les collectivités. Le texte a été envoyé à tous les candidats à l'élection présidentielle. 

L'extension aux services passera par la loi 

À l'Association Martiniquaise de Promotion de l'Industrie on se veut vigilant. "Ce que nous espérons c'est que cette augmentation des recettes puisse permettre à la collectivité territoriale de détaxer le production locale et agricole de l'octroi de mer régional. En ce qui concerne les au service c'est plus complexe. Cela va nécessiter une modification de la loi. Ce serait étendre l'octroi de mer au champ de la TVA", Richard Crestor, secrétaire général de l'AMPI. 

Si la collectivité fixe le montant des taxes, c'est le législateur qui fixe le plafond maximum. Bruxelles a également son mot à dire. En cas de feu vert les prix subirons une hausse dans toutes les régions et collectivités concernées. 

En 2004, le prix des produits importés de consommation courrante, comme les sardines, le jambon ou les jus de fruits avait augmenté. 

Rubrique

Commentaires

Cet individu, je parle de M-J, veut absolument couler son pays en l'empêchant de fonctionner, en le plombant ! Qu'il commence dont par contrôler les dépenses, par vérifier comment elles sont faites, où elles sont faites, parce que quand je vois pléthore de fonctionnaires territoriaux ne rien foutre, quand je vous où sont placés les investissements, ça fait peur ! Quand on est gouvernés par des incapables, voilà le résultat !

Soumis par Sissi (non vérifié) le sam 22/04/2017 - 06:32

Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire

À lire également

-Martinique
Le président de l'Assemblée de Martinique a réagi à son tour aux propos d'Alfred Marie-Jeanne l'accusant de prendre part à un complot politique contre...
Politique
0 Réactions
-Martinique
Le coup de semonce donné ce week-end par Alfred Marie-Jeanne pourrait sonner le glas de l'alliance du Gran Sanblé. Dans un style dont il a le secret, ...
Politique
0 Réactions
-Martinique
(Vidéo) - Plus de 24 heures après les propos virulents tenus par Alfred Marie-Jeanne à son encontre, Jean-Philippe Nilor a réagi lundi soir (11 décemb...
Politique
0 Réactions
-Martinique
La rupture entre Alfred Marie-Jeanne et Jean-Philippe Nilor semble irréversible. Dans une intervention sur la radio RLDM, le président du MIM a affirm...
Politique
0 Réactions