URL CURRENThttp://www.rci.fm/infos/politique/sainte-marie-un-recours-pour-faire-annuler-les-dernieres-elections-municipales RCI ==> CURRENT LANG RCI MARTINIQUE

Sainte Marie : un recours pour faire annuler les dernières élections municipales

Un collectif de Samaritains tente de faire annuler les élections municipales de novembre dernier. Un recours en ce sens a été introduit auprès du tribunal administratif. Ils pointent du doigt notamment des irrégularités en matière de présence sur la liste « NOU TOUJOU SAV SA NOU LE ».
Par Florin Hossu et Cédric Catan
Par Florin Hossu et Cédric Catan
Image
Photo Conseil Municipal
légende image principale
La nouvelle équipe municipale après sa victoire du 26 novembre 2017.

A peine deux mois... et déjà de nouveaux remous dans la vie politique à Sainte Marie. Le 26 novembre dernier, il n’avait fallu qu’un seul tour lors des élections municipales pour que Bruno Nestor Azérot ne retrouve son fauteuil de maire. Il devance, avec 58% des suffrages, Jean-Frantz Cauver 33% et Louis-Philippe Birba, 8%. L’épilogue de longues semaines de joutes entre des anciens amis-politique devenus opposants.

Une action de longue date

Bien avant le jour du scrutin, un collectif de Samaritains composé de sept individus a tenté d’empêcher le retour aux affaires samaritaines de Bruno Nestor Azérot. Dès le 22 novembre, ils ont envoyé un courrier au préfet et au sous-préfet afin de faire annuler la liste du futur vainqueur. Les services de l’Etat ne voyant rien d’anormal, ont décidé de valider ladite liste ; le collectif, à l’issue de l’élection, a de son côté de poursuivre l’action en saisissant le tribunal administratif. Un recours qui sera débattu devant la juridiction le 23 janvier prochain.

Quels griefs ?

Les membres du groupe pointent selon eux quatre anomalies dans la liste. En premier lieu, la présence de deux colistiers qui ne résideraient pas en Martinique et qui n’y payeraient pas leurs impôts. D’un autre qui serait salarié de la SEMA, d’un transporteur lié sous contrat avec la ville de Sainte Marie et enfin un dernier colistier qui, selon les requérants, bénéficierai de « tous les contrats BTP de la commune ». Pour toutes ces raisons ils réclament l’annulation de la liste, qui, de son côté, se dit confiant et serein.

Tags (Étiquettes)
Rubrique

Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire

À lire également