URL CURRENThttp://www.rci.fm/infos/politique/senatoriales-marius-narcissot-et-georges-cleon-adoubes-par-alfred-marie-jeanne RCI ==> CURRENT LANG RCI MARTINIQUE

Sénatoriales : Marius Narcissot et Georges Cléon adoubés par Alfred Marie-Jeanne

Alfred Marie-Jeanne a divulgué mercredi soir (6 septembre 2017) les noms des deux candidats soutenus par le MIM pour les élections sénatoriales. Marius Narcissot et Georges Cléon ont reçu le soutien du patron du MIM.
Par Cédric Catan (édition : Karl Lorand)
Par Cédric Catan (édition : Karl Lorand)
Image
Cléon Narcissot
légende image principale
Georges Cléon et Marius Narcissot sont soutenus par Alfred Marie-Jeanne. ©C.C./RCI Martinique

Le président du MIM a souhaité montré devant la presse que ces choix étaient logiques et qu’ils ne souffraient d’aucune contestation, aussi bien dans la majorité à la CTM qu’au sein même du MIM. Une légitimité naturelle que revendique d’ailleurs les hommes qui ont reçu son soutien.

"Cela fait une vingtaine d'années que je suis adjoint au maire du Vauclin. Je connais bien la vie d'une collectivité communale. Je suis d'abord au conseil général puis à la CTM depuis une bonne quinzaine d'années. Je crois que je suis qu'avec cette expérience, je réunis l'adhésion du plus grand nombre dans mon camp", assure Georges Cléon, adjoint au maire du Vauclin et conseiller territorial. 

Les candidats ont en outre, tous deux affirmé leur volonté d’être des ambassadeurs de la collectivité territoriale de Martinique (CTM)et plus largement des différentes instances politiques locales. "La révision constitutionnelle de 2003 fait que les grandes orientations, les grands projets d'organisation des collectivités territoriales doivent être soumis en premier lieu au Sénat. Donc il est important qu'aujourd'hui qu'en tant qu'élus locaux nos intérêts soient pris en compte au sein de cette chambre", affirme Marius Narcissot, conseiller territorial.

A noter qu’il est rare que le MIM adoube un candidat pour les sénatoriales, le dernier en date était Valère Loza et cela remonte déjà 2004.

Rubrique

Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire

À lire également