URL CURRENThttp://www.rci.fm/infos/presidentielle/meeting-fn-le-soutien-de-militants-doutre-mer RCI ==> CURRENT LANG RCI MARTINIQUE

Meeting FN : le soutien de militants d'Outre-mer

Huguette Fatna n'est pas la seule ultramarine à soutenir le Front National. Si la martiniquaise, membre du bureau politique du parti, était au premier rang de la réunion publique de dimanche, d'autres originaires d'Outre-mer étaient dans la salle pour entendre Marine Le Pen.
Par Aline Druelle
Par Aline Druelle
Image
Marine Le Pen a organisé son meeting du 1er mai à Villepinte
légende image principale
C'est à Villepinte que Marine Le Pen organisait son rassemblement du 1er mai (©AD)

Dans la foule qui se presse pour entrer dans un des halls du Parc des Expositions de Villepinte, Jean-Marc, martiniquais venu de région parisienne, a la panoplie complète du militant. Depuis quelques années au Front National, il sort fièrement les cartes d'adhérent qu'il conserve précieusement dans son portefeuille. Sur son sweatshirt aux couleurs de la Martinique, il a accroché un pin's clignotant "Marine Présidente" et tient dans ses mains une banderole prête à être brandie.

"C'est le seul parti qui peut représenter la France selon moi", assume-t-il sans hésitation. "Avant je n'avais jamais voté même si je soutenais Jean-Marie Le Pen, je préférais aller à la pêche ou jouer au foot mais cette fois, dans l'état actuel de la France, je n'ai pas manqué de voter Marine Le Pen", explique le militant.

Ce qui pousse aussi Jean-Marc vers le Front National, c'est la situation économique du pays : la "petite retraite" de sa mère, le chômage, "la merde dans laquelle se trouvent certains de mes amis, autant avec la droite qu'avec la gauche, et rien n'est fait pour ceux qui n'ont pas de boulot, au contraire", n'hésite-t-il pas à expliquer.

Jean-Baptiste, militaire retraité originaire de La Réunion, ne cache pas non plus son adhésion aux thèses du FN. "On croit qu'elle est raciste mais ce n'est pas vrai, moi je suis français et il faut mériter d'être français, c'est ce qu'elle veut", affirme-t-il, venu seul au meeting. La sortie de l'Union Européenne est une autre raison de son soutien à Marine Le Pen. "Elle a raison parce que moi jusqu'à maintenant, l'euro je n'y comprends rien, c'était plus simple avec les francs", critique-t-il, nostalgique.

Jean-Baptiste et Jean-Marc ne s'étonnent pas non plus du nombre important de voix obtenues au premier tour par Marine Le Pen dans les Outre-mer. La candidate, sans arriver en tête dans aucun territoire, avait eu 177 627 voix soit 21,9% des suffrages exprimés selon les chiffres communiqués par le ministère de l'Intérieur.

Rubrique
Compte Twitter auteur
@AlineDruelle

À lire également