En direct

Eurpoe 1

Bronchiolites : l'épidémie est déclarée

​​​​​​​L’épidémie de bronchiolites a débuté en Guadeloupe, comme en Martinique. C’est ce qui ressort du dernier bulletin de veille sanitaire de l’ARS. La bronchiolite est une maladie virale du jeune enfant, redoutée par de nombreux parents. Elle touche principalement les moins de deux ans.
Par Cécile Rémusat
Par Cécile Rémusat
Image
L'épidémie de bronchiolites est déclarée
légende image principale
L'épidémie de bronchiolites est déclarée

L'épidémie de bronchiolites a débuté en Guadeloupe. Avec en moyenne 55 cas hebdomadaires estimés, le nombre de consultations pour bronchiolite en médecine de ville a dépassé le seuil saisonnier. Une tendance entamée depuis trois semaines et qui se confirme au retour des vacances de la Toussaint. Du côté des urgences, il y a déjà eu 4 semaines consécutives de hausse  avec en moyenne 23 passages enregistrés par semaine. Au total sur cette période il y a eu 38 hospitalisations pour bronchiolite.

Dans la très grande majorité des cas, la bronchiolite évolue de manière favorable, spontanément ou plus souvent avec l’aide d’une kinésithérapie, souligne l’ARS. Un geste de professionnel, souvent impressionnant pour les parents et pourtant nécessaire pour dégager les bronches des plus petits. L’hospitalisation peut s’imposer parfois mais cela reste rare. Moins de 1% des cas de bronchiolites aiguës sont mortels.

 

Quand faut-il s’inquiéter ? Quels sont les symptômes?

 

Un enfant qui a du mal à manger ou à téter doit déjà alerter. Un enfant qui a des difficultés à respirer aussi. Ces symptômes ne sont pas forcément visibles simultanément. Dans ces deux cas il faut déjà consulter rapidement votre médecin habituel.

Dans les cas suivants c’est aux urgences qu’il vaut mieux se rendre directement indique l’ARS.

  • Si l’enfant a moins de 6 semaines

  • S’il est né prématuré et qu’il a moins de 3 mois

  • S’il a déjà une maladie respiratoire ou cardiaque identifiée

  • S’il boit moins de la moitié de ses biberons à trois repas consécutifs

  • Si un enfant vomit systématiquement

  • s’il dort en permanence ou au contraire pleure de manière inhabituelle et ne peut pas s’endormir.

 

Quels sont les bons gestes à adopter avec un enfant malade ?

  • Nettoyer le nez de l’enfant régulièrement surtout avant de le nourrir

  • Bien l’hydrater en lui donnant de l’eau

  • Fractionner les repas

  • Bien aérer toutes les pièces de la maison surtout sa chambre

  • Ne pas trop le couvrir

  • Continuer de le coucher à plat sur le dos

  • Ne jamais fumer à côté de l’enfant.

L'ARS précise qu'il ne faut pas hésiter à demander conseil à votre médecin ou votre pharmacien.

Rubrique

Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire

À lire également

-Martinique
La Martinique accueille ce lundi 15 janvier 2018 le tout 1er congrès caribéen sur le cancer de la thyroïde. La prise en charge des patients sera notam...
Santé
0 Réactions
-Bellefontaine
Pour faire face au manque de praticiens sur son territoire, la ville de Bellefontaine a pris l'initiative d'ouvrir un centre médical.
Santé
0 Réactions
-Fort-de-France
La nouvelle direction par intérim du CHUM a rencontré les syndicats, ce vendredi (5 décembre 2018). Un premier contact plein d'espoir pour le collecti...
Santé
0 Réactions
-Martinique
La gastro-entérites aiguës est actuellement sous étroite surveillance en Martinique avec une augmentation du nombre de consultations chez le médecin g...
Santé
0 Réactions