URL CURRENThttp://www.rci.fm/infos/social/blocage-de-luniversite-les-negociations-interrompues-apres-des-insultes-envers-le RCI ==> CURRENT LANG RCI MARTINIQUE

Blocage de l'université : les négociations interrompues après des insultes envers le président de l'UA

Le campus de Schoelcher est toujours bloqué ce jeudi matin (29 mars 2018). Le collectif d'étudiants mobilisés depuis une semaine n'a pas trouvé de terrain d'entente avec Eustase Janky, le président de l'Université des Antilles. La réunion en visioconférence entre les manifestants et le président a même été interrompue hier après-midi.
Par Karl Lorand et Isabelle Hamot
Par Karl Lorand et Isabelle Hamot
Image
visio conférence UA
légende image principale
La rencontre a eu lieu en visio-conférence, le président de l'UA étant basé en Guadeloupe. ©IH/RCI Martinique

Hier soir la réunion visio conférence entre élues étudiants, le collectif des étudiants et le président de l'université des antilles, Eustase Janky s'est mal terminée.

Après s'être fait insulté par l'un des membres du collectif des étudiants, le président a quitté la table des négociations. C'est sur le point sensible du retour des trois professeurs liés à l'affaire du Ceregmia qui le malentendu s'est produit. 

La chambre d'instruction de la cour d'appel de Fort-de-France a autorisé Fred Célimene, Kinvi Logossah et Eric Carpin à reprendre leur fonction d'enseignant au sein de l'université.

Les manifestants ont demandé au président de renouveler un arrêté vieux de trois ans qui interdisait à ces trois professeurs d'accéder au campus. Eustase Janky a déclaré ne pas pouvoir aller à l'encontre des nouvelles décisions de justice ordonnées il y a quelques semaines.

Face à ce refus, le collectif mobilisé prévoit de durcir le mouvement à la rentrée de paques. Les élus étudiants eux ne tiennent pas le même discours que le collectif. À l'instar du président, ils prônent l'apaisement et demandent le déblocage de l'université pour la période des examens.

Rubrique

À lire également