Des vigiles pour surveiller le Parc Naturel de Martinique

La situation est toujours confuse au Parc Naturel de Martinique. Les agents grévistes soutenus par la CDMT ont trouvé tôt ce lundi matin (20 novembre 2017) une équipe d'agents de sécurité chargés de maintenir ouverte les portes des locaux administratifs de la structure.
Par Karl Lorand et Yvonne Guilon
Par Karl Lorand et Yvonne Guilon
Image
vigiles parc naturel de Martinique PNM
légende image principale
Depuis tôt ce lundi matin, des agents de sécurité surveillent de près l'entrée du Parc Naturel de Martinique.

Ambiance d'état de siège ce lundi matin à la rue des Canéficiers au lotissement Sainte-Catherine. Au fond de cette impasse se trouve le siège du Parc Naturel de Martinique. Jusqu'à présent, il était bloqué par les agents grévistes du PNM. Aujourd'hui ce sont des agents de sécurité et un maître chien qui se tiennent debout devant le portail d'entrée. Missionnés par la présidence du Parc, ils doivent maintenir l'accès au bâtiment comme l'ordonne un décision du tribunal administratif de Fort-de-France.

Du côté de la CDMT, on regrette cette méthode. "Je pense que ce sont des dépenses inutiles pour le Parc. Il suffirait simplement de négocier pour mettre fin à la grève. On aurait déjà pu commencer à négocier. Il y a des vigiles partout. Depuis près de 40 jours, nous sommes en grève pour le mal être au travail, pour le respect des travailleurs. C'est une attitude fermée, de blocage. En réalité, le blocage n'est pas de notre côté. Nous sommes ouverts à la négociation, c'est la présidence qui ne veut pas", a déclaré Marie-Josée Ferjule, secrétaire de la CDMT-CTM.

L’apaisement n'est donc pas à l'ordre du jour au PNM. Ce nouvel épisode intervient après le Conseil Syndical avorté de vendredi où Louis Boutrin, le président du PNM avait convié Alfred Marie-Jeanne, le président du Conseil Exécutif de Martinique. Cette configuration avait fortement déplu aux élus de l'opposition. Ces derniers avaient alors quitté la salle.

Pour rappel, une partie des agents du Parc Naturel de Martinique sont en grève pour dénoncer le licenciement de Ronald Brithmer, l'ancien directeur général des Services du PNM ainsi que les méthodes managériales de Louis Boutrin, le président de la structure.

Rubrique

Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire
Autres articles recommandés
Social
-   
Martinique
Le Parc Naturel de Martinique est bloqué
Des agents du Parc Naturel de Martinique bloquent depuis tôt ce mercredi matin (11 octobre 2017) les accès du satellite territoria...
Réactions
Social
-   
Martinique
Des élus du PNM rencontrent les agents
Une partie des élus du Parc Naturel de Martinique, opposés à la gestion du président Louis Boutrin, ont rencontré les agents du pa...
Réactions

À lire également