La crèche de Cocoyer "ferme" à cause de difficultés financières

La crèche « Les Petits Anges » , située à Cocoyer, au Gosier, ne "peut plus" continuer son activité avec sa capacité actuelle et se transforme en micro-crèche, à partir du le 31 juillet, suite à  des "problèmes financiers". La structure, qui offrait 40 places, n’en propose plus que 10. Pour les parents qui restent, les frais de garde sont beaucoup plus importants. 13 salariés sont licenciés.
Par Cécile Rémusat
Par Cécile Rémusat
Image
La crèche "Les Petits Anges" devient une micro-crèche
légende image principale
La crèche "Les Petits Anges" devient une micro-crèche

Ouverte il y a 8 ans, la crèche associative de Cocoyer disposait de 40 places. Mais le 31 juillet, tout va changer. Céline Donna, directrice adjointe de la crèche Les Petits Anges,  explique pourquoi la structure initiale "ferme" : « on a seulement 66 % de subventions de la Caf et les 34% des collectivités n’étant pas versés, la structure est en difficulté financière ». Sur les 16 salariés, « seulement 3 » restent et 13 sont licenciés. René se dit « triste » car il doit enlever son fils de 21 mois de la crèche "qu’il a toujours connue", celle-ci étant devenue trop chère.  "Par mois on devait payer 40-50 euros et là c’est 1200 euros d’entrée » et « sortir 1200 euros, même avec deux salaires, non ! », regrette le jeune papa.

Céline Dona reconnaît que la différence est « énorme » et  explique que « la micro-crèche sera pour tout le monde à 1160 euros par mois » alors qu’auparavant, « avec la PSU », les parents payaient «  de 40 euros à 700 euros » par mois pour un temps complet, selon les salaires.

René a finalement trouvé une place à la structure de Montauban qui va rouvrir, toujours au Gosier. Tout comme la crèche de Mangot, elle est à présent gérée en délégation de service public par un grand groupe : People and Baby, à la tête de 330 structures sur le territoire national. Plusieurs familles de la crèche de Cocoyer ont été redirigées vers Montauban.

Rubrique

Commentaires

Voté Macron et maintenant tout le MONDE pleurs . C'est dommage qu'ont n'arrive la et les politiciens ne font RIEN pour les aidées

Soumis par TONY (non vérifié) le mer 18/07/2018 - 17:16

Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire

À lire également