En direct

Eurpoe 1

Les négociations avancent doucement à Fort-de-France

Les représentants de la CGTM-SOEM et le maire de Fort-de-France continue à négocier pas à pas. Ce jeudi (5 octobre 2017), l'accueil dans les écoles et la réceptions dans les services municipaux sont toujours perturbés.
Par Karl Lorand et Peggy Saint-Ville
Par Karl Lorand et Peggy Saint-Ville
Image
grève ville de Fort-de-France
légende image principale
Le blocus se poursuit à la ville de Fort-de-France. ©PSV/RCI Martinique

Certes le dialogue social se poursuit à la mairie de Fort-de-France mais il prend du temps. En grève depuis lundi, les agents de la ville affiliés à la CGTM-SOEM maintiennent leur mobilisation malgré plusieurs avancées obtenues lors des négociations. Du coup certaines écoles sont fermées tout comme les services administratifs.

La pierre d'achoppement entre les deux parties reste le rôle du directeur de cabinet du maire, Dario Rangassamy, dans la gestion du personnel. Le syndicat estime que cette mission est dévolue au directeur général des services et à l'élue en charge du personnel, Patricia Lidar.

"Il y a deux lois qui mettent de l'ordre dans la définition du rôle d'un dir cab. Le directeur de cabinet c'est celui qui fait la politique du maire, il n'a pas à gérer le personnel, il n'a pas à trouver des solutions pour le personnel. Nous avons demandé au maire de mettre de l'ordre, il a pris la décision de prendre une note de service pour redéfinir le rôle du dir cab. Nous attendons cette note. Nous avons demandé que cette note soit annexée à la fiche de paye du personnel", a commenté Daniel Gromat, secrétaire général de la CGTM-SOEM.

"Vous savez la fonction de directeur de cabinet est une fonction très particulière dans une collectivité. Vous avez un triptique exécutif - directeur général des services - directeur de cabinet. Ils ont des rôles et des fonctions bien définies. Le directeur de cabinet a un rôle éminament politique puisqu'il s'agit de s'assurer de la traduction du projet politique de l'exécutif dans sa mise en oeuvre. Il a une obligation de résultat. Il y a nécessité de préciser les choses. C'est un triptique qui doit fonctionner avec un équilibre qui est précaire", a répondu Didier Laguerre, maire de Fort-de-France.

De nouvelles négociations doivent avoir lieu ce jeudi. 8 points sur les 18 que comptent la plateforme de revendication ont déjà été abordés. 

Rubrique

Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire

À lire également

-Martinique
Le personnel du centre hospitalier de Martinique est mobilisé. Aujourd'hui tout le personnel de chaque établissement du CHUM a cessé le travail durant...
Social
0 Réactions
-Martinique
Dans un courrier rendu public mardi soir (21 novembre 2017), Louis Boutrin, le président du Parc Naturel de Martinique, annonce qu'il refuse la voie d...
Social
0 Réactions
-Martinique
Ils seraient près de 1000 sur les 4200 agents que compte la CTM à être payés à ne rien faire depuis des mois. Sur certaines fiches de paye, des points...
Social
0 Réactions
-Martinique
Martinique Transport, l'entité qui gérera le transport sur toute la Martinique, verra le jour le 1er janvier 2018. 70 salariés de plusieurs collectivi...
Social
0 Réactions