En direct

Eurpoe 1

Journée mondiale de l'AVC : 500 Martiniquais concernés chaque année

L'accident vasculaire cérébral est l'un des maux de notre siècle. Ce dimanche (29 octobre 2017) est organisée la journée mondiale de l'AVC. Il s'agit de sensibiliser le grand public à ce mal qui n'épargne personne.
Par Hanna Roseau (édition : Karl Lorand)
Par Hanna Roseau (édition : Karl Lorand)
Image
avc
légende image principale
L'accident vasculaire cérébral peut causer des infirmités lourdes ou même la mort dans de nombreux cas.

« Un coup de tonnerre » ou « la foudre qui frappe le cerveau »...C'est ainsi que certaines victimes décrivent l'apparition brutale d'un AVC

Chaque année en Martinique 200 personnes décèdent des suites d'un AVC. Dans l’hexagone c'est même la première cause de mortalité chez les femmes, la troisième chez les hommes. C'est également la première cause d'handicap non traumatique.

Un constat terrible qui poussent autorités à poursuivre leurs efforts notamment en terme de prévention car les premières minutes sont cruciales. 30% des décès peuvent être évités en cas de bons réflexes et le tout premier, c'est bien sur d'appeler le 15 si vous présentez par exemple une déformation de la bouche, faiblesse sur une partie du corps, difficultés à s'exprimer.

La prévention c'est aussi dans le changement de notre mode de vie. La mauvaise alimentation, l'absence d'activité physique et la consommation de cigarettes sont des facteurs qui favorisent les AVC. Il est donc fortement conseillé de manger plus sainement et de bouger régulièrement

 

Heureusement  l'AVC se soigne. Par exemple dans le cas d'un AVC ischémique, qui représente 80% des cas, un médicament est administré pour dissoudre le caillot de sang qui s'est formé. Mais il doit être administré dans les heures qui suivent, d’où l'importance d'agir au plus vite un délai qui pourra peut être bientôt être rallongé.

En mai 2017, deux avancées majeures ont été annoncées lors d'une conférence de l’ESO (European Stroke Organisation). La première c'est la thrombectomie : une technique qui permettrait d’allonger jusqu’à vingt-quatre heures après l’AVC le délai d’intervention pour enlever le caillot sanguin. La seconde contribue à prévenir les récidives d’un AVC chez certains patients.

Une bonne nouvelle dans la lutte contre cette maladie qui prend de plus en plus d'ampleur. Chaque année en Martinique environ 500 personnes sont victimes d'un AVC.

Tags (Étiquettes)
Rubrique

Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire

À lire également

-Martinique
Deux mois après le passage de l'ouragan Irma, le délégué interministériel à la reconstruction de Saint-Martin et de Saint-Barthélemy est de passage en...
Société
0 Réactions
-Outre-mer
Qui succédera à Alicia Aylies le 16 décembre prochain ? Johane Matignon, Miss Guadeloupe ou Laure-Anaïs Abidal, Miss Martinique ? Toutes deux avaient...
Société
0 Réactions
-Anse-d'Arlets - Martinique
27 logements locatifs sociaux ont été attribués, ce jeudi matin à des familles dans la commune des Anses d'Arlet. En Martinique, les demandes de logem...
Société
0 Réactions
-Fort-de-France
Franck Robine le préfet de la Martinique s'est rendu, ce mardi matin (14 novembre 2017) au CROSSAG à la rencontre des équipes.
Société
0 Réactions