L'ONF dément l'envahissement de la forêt Vatable par des serpents trigonocéphales

Une folle rumeur affirmait que la forêt Vatable au Trois-Îlets était infestée de serpents trigonocéphales. L'Office National des Forêts a formellement démenti cette fausse information.
Par Karl Lorand et Pascale Lavenaire
Par Karl Lorand et Pascale Lavenaire
Image
trigonocéphale

Comme souvent, tout part d'un message posté sur les réseaux sociaux et circulant de smartphone en smartphone. La forêt Vatable aux Trois-Îlets serait "un nid à serpents". L’auteur anonyme du message allant même jusqu'à inciter le public à éviter les lieux.

Une fausse information catégoriquement démentie par les services de l'Office National des Forêts. La Vatable et ses alentours restent parfaitement fréquentables et sûrs affirme l'ONF. L'organisme précise par ailleurs que le risque d’y croiser un serpent est extrêmement faible et que la présence de trigonocéphales dans le secteur est non avérée, mais pas impossible. Aucun serpent n’a jamais été observé sur le site par les agents de l’ONF. "Quand dans un message comme celui là on parle de nids à serpents, ça sous-entendu une profusion de l'espèce, des risques etc. Concernant la présence de serpents sur cette zone nous n'avons pas réalisé de captures, nous n'avons pas eu de morsures. C'est un site que nous fréquentons régulièrement pour la maintenance la propreté, les élagages et nous n'avons jamais pris de serpents sur ce site. C'est un indicateur fort qui montre bien que l'espèce est peut être présente mais pas abondante. Quand on regarde la présence géographique de l'espèce grâce à l'étude réalisé par Biotope, le niveau de l'espèce aux Trois-Îlets est très faible contrairement à d'autres zones comme les Pitons du Carbet, Grand-Rivière, Prêcheur, la Montagne du Vauclin où la densité est plus importante", explique Michel Tanasi, responsable du Pôle Foncier à l'ONF.

Cependant, le trigonocéphale espèce endémique à la Martinique peut se trouver PARTOUT sur l’île, où les conditions sont favorables (température, cachettes, nourriture).

Les rares captures hyper médiatisées sur les réseaux sociaux sont à pondérer au regard des lieux où elles sont effectuées. Néanmoins, des précautions sont à prendre en présence d’un trigonocéphale : s’en éloigner,  joindre les secours qui feront le nécessaire pour capturer le reptile, et en cas de morsure, contacter le 15 qui enclenchera le protocole du sérum anti-venimeux.

Regardez ce numéro de "Je me suis toujours demandé" consacré au trigonocéphale :

Tags (Étiquettes)
Rubrique

Commentaires

le mec avait du boire trop de p'ti punch....et il a confondu sa zézette quand il allait faire sa vidange avec des serpents, alors il a vu des nids et des nids

Soumis par eymard (non vérifié) le mar 17/07/2018 - 10:53

Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire

À lire également