En direct

Eurpoe 1

Maria : vos droits face aux coupures d'eau, internet, télé...

Plus d'un mois après Maria, certains foyers en Guadeloupe sont encore privés d'électricité, de téléphone fixe ou d'internet. Toutefois, les consommateurs peuvent demander à être rembourser sous certaines conditions. Ils doivent avant tout se rapprocher du service client des sociétés concernées. Mode d'emploi.
Par David Camatchy
Par David Camatchy
Image
Vous êtes encore nombreux à être privés d’internet
légende image principale
Vous êtes encore nombreux à être privés d’internet

Suite au passage de l’ouragan Maria dans la nuit du 18 au 19 septembre 2017, les réseaux filaires en Guadeloupe ont été gravement endommagés dans l'archipel; c'était surtout le cas sur la Basse-Terre et les Saintes. Cela concerne tous les réseaux en questions (électrique, internet, téléphonie, et télévision). Conséquence : les services ont été été interrompus pendant plusieurs jours. Toutefois, il est possible d'obtenir un remboursement auprès des entreprises. La Préfecture de Guadeloupe indique que de nombreuses plaintes ont été reçues par le Pôle Concurrence Consommation et Répression des Fraudes de la DIECCTE (Direction Régionale des Entreprises de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l'Emploi) de la Guadeloupe. 

Comment s'y prendre ?

Le consommateur qui le souhaite doit engager des démarches auprès du service client de l'entreprise en question. Mais certaines sociétés ont annoncé qu'elles appliqueront les modalités en vigueur dans ce cas de figure.

   - Citons EDF, l'agence en Guadeloupe appliquera la délibération de la Commission  de Régulation de l’Énergie du 17 novembre 2016, relative aux tarifs d’utilisation des réseaux publics de distribution d’électricité. Les abonnés qui ont subi des coupures pourront bénéficier du versement d’une pénalité forfaitaire. Son montant variera selon la durée de la coupure.

   - Pour les services dits en réseau, comme la téléphonie très impactés par le passage de Maria, le cas de force majeure peut justifier l’interruption des services et la suspension de l’abonnement. Mais l'abonné peut obtenir un remboursement qui correspondra au prorata de la suspension du service. Cela est lié au mode de paiement de l'abonné, soit par pré-paiement ou si le montant de l’abonnement a déjà été prélevé. Noter que dans le cas où la suspension se prolonge de manière excessive, la rupture du contrat peut être demander par l’une des deux parties, sans frais de résiliation.

   En cas de difficultés, les consommateurs peuvent solliciter l’aide d’une association de consommateurs. La liste de ces associations en France est disponible sur le site internet du Ministère de l’Economie https://www.economie.gouv.fr/dgccrf/Partenaires-283 La Préfecture précise également que les problèmes d’accès à la téléphonie (fixe et mobile), à internet, les consommateurs peuvent alerter l'ARCEP ( l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes) www.jalerte.arcep.fr

      

Rubrique

Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire

À lire également

-Martinique
Plusieurs demandeurs d'emplois ont effectué une formation d'employés agricoles polyvalents pour la filière banane. Suite à ça, ils ont obtenu un emplo...
Société
0 Réactions
-Sainte-Luce-Martinique
(VIDÉO) Le centre d'accueil de jour autonome "Man Yaya" a été officiellement inauguré, ce jeudi matin à Sainte-Luce.
Société
0 Réactions
-Martinique
Ce sont bien 32 000 euros qui ont été détournés à l'ancienne Maison de l'Entreprise (MEM). Deux plaintes ont été déposées par Marinette Torpille.
Société
0 Réactions
-Guadeloupe
L'avocat martiniquais Dominique Monotuka monte au créneau pour dénoncer les conditions de détention de son client Dimitri Chartamy. Du côté des syndic...
Société
0 Réactions