Témoignage : « A Saint-Barth, les gens sont psychologiquement détruits »

A cause du quasi black-out des télécommunications sur l’île de Saint-Barthélemy après le passage de l’ouragan Irma, il est très difficile pour les proches de prendre des nouvelles. Témoignage d’une guadeloupéenne qui a réussi à joindre un ami qui habite sur l’île aujourd’hui ravagée.
Par Meven Le Moign
Par Meven Le Moign
Image
L'île de Saint-Barthélemy a souffert, la population est traumatisée
légende image principale
L'île de Saint-Barthélemy a souffert, la population est traumatisée

Depuis mercredi, Zoé, habitante de Petit-Bourg, tentait en vain de contacter son ami, Christophe, qui est installé dans le quartier de Public, non loin de Gustavia. « On a essayé de l’appeler toute la journée d’hier sur le portable mais ça ne marchait pas, ainsi que sur des application internet », raconte-elle. L’angoisse grandissait lorsque ce jeudi matin, c’est son ami qui finalement réussi à la joindre via un réseau sur Internet. « Une grande chance », comme l’avoue Zoé, et un grand soulagement pour ses proches. Sur place, malgré les difficultés pour capter un réseau et la coupure générale d’électricité, Christophe a, semble-t-il, réussi à se connecter sur l’une des antennes qui se trouve sur le port de Gustavia.

Une situation catastrophique

L’appel entre les deux amis a été court, mais il a permis à Christophe de décrire la situation sur place. « Pratiquement tous les toits sont arrachés et les routes ne sont pas praticable, rapporte Zoé. Les gens de Saint-Barth ont donc commencé à déblayer les axes comme ils peuvent ». Pour rappel, selon les informations dévoilées par la préfecture de Guadeloupe, l’aéroport et l’hôpital de Saint-Barth sont détruits, tout comme une partie de la caserne des pompiers. Mais du court échange qu’elle eut avec son ami, Zoé retient surtout son état d’effondrement moral. « Il m’a dit que, psychologiquement, il était détruit, avoue-t-elle. Je pense que l’envoi d’une équipe de psychologue sur place sera très importante car il y a des gens qui sont très choqués ». Une population qui, comme Christophe, cherche à entrer en contact avec des proches pour les rassurer. Cette attente devrait se réduire avec l’envoi de secours sur place.

Rubrique

Commentaires

Je souhaite mille courages à tous les habitants de Saint Martin et Saint Barthélémy, en espérant qu'ils puissent se relever de ce traumatisme. Soyez forts et solidaires pour reconstruire vos îles.

Soumis par Sydney (non vérifié) le jeu 07/09/2017 - 12:00

Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire

À lire également