Léger recul des cas dengue mais la vigilance reste de mise

Par / /

On observe un léger ralentissement du nombre de nouveaux cas confirmés de dengue durant la dernière semaine du mois de décembre 2019. Cette évolution est due en partie à une offre de soins modifiée durant cette période de fêtes.

légende image principale
Image d'illustration

Les dernières données de surveillance épidémiologique de la dengue confirment une circulation toujours active du virus en Martinique.  Les trois dernières semaines ont vu un léger ralentissement du nombre de cas notifiés en raison des fêtes de fin d’année. Mais cette diminution ne doit pas générer une baisse de la vigilance quant aux mesures de prévention individuelles et collectives. En effet, une reprise plus intense de la circulation virale n’est pas à exclure.


Au cours des quatre dernières semaines, un total de 116 cas confirmés de dengue a été enregistré en Martinique.  Depuis le mois de juillet 2019, 288 cas confirmés biologiquement ont été notifiés dont 21% chez des enfants âgés de 0 à 15 ans.
Ces quatre dernières semaines, des cas biologiquement confirmés de dengue ont été enregistrés dans 20 des 34 communes.  La quasi-totalité des communes du sud et du centre de la Martinique sont concernées.  Quatre communes font face à un plus grand nombre de cas confirmés : il s’agit du Vauclin, du Marin, de Sainte-Anne et des Trois Ilets.  L’incidence reste élevée à Sainte-Luce. Elle augmente à Schœlcher, en particulier au quartier de Terreville et au Morne Rouge.


La Martinique est toujours placée en phase 3 du PSAGE : risque épidémique.

 

Tags

A lire également

Ajouter un commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.