À Rivière-Salée, des agriculteurs travaillent sans eau ni électricité sur des terrains de la CTM

Par • Mis à jour le 04/07/2019 - 06:28

Installés sur ces terres depuis une trentaine d'années pour certains, des agriculteurs saléens attendent d'être raccordés aux réseaux d'eau et d'électricité.

    À Rivière-Salée, des agriculteurs travaillent sans eau ni électricité sur des terrains de la CTM

Voilà une situation particulière qui dure depuis des années (30 ans au moins selon les agriculteurs) à Rivière Salée. 13 agriculteurs installés sur une exploitation de plusieurs hectares à Nouvelle Cité se plaignent de ne pas avoir d'eau et d'électricité pour travailler.

Le terrain qu'ils exploitent appartient aujourd'hui à la CTM. Depuis peu, la collectivité a entrepris des travaux de raccordement d'eau uniquement pour l'arrosage. Le coût des travaux financés à 15% par la CTM et à 85% par l'Union Européenne s'élève à 1,3 millions d'euros.

Une eau dont les exploitants veulent connaître la qualité. La question a été évoquée à plusieurs reprises lors de différentes réunions avec la CTM. La réponse se fait encore attendre.

Concernant le raccordement au réseau électrique, le conseiller exécutif en charge des infrastructures de la CTM, Daniel Marie Sainte a déclaré sur radio RLDM (radio lévé doubout matinik), que la collectivité ne fournira pas d'électricité dans cet espace pour éviter tout hypothétique projet immobilier.

En attendant, les agriculteurs se démènent comme ils peuvent pour garantir l'approvisionnement en eau de leurs élevage et de leur plantation.

Le reportage de Isabelle Hamot : 

En images



Tags

Ajouter un commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.