Covid dans la Caraïbe : vaccination des élèves à Trinidad et Tobago, des enfants à Cuba et restrictions à Sainte-Lucie

Par 05/09/2021 - 12:51 • Mis à jour le 05/09/2021 - 11:23

La pandémie de Covid-19 sévit dans la Caraïbe. Pour y faire face, les différentes îles appellent leurs populations à la vaccination. Trinidad et Tobago rend la vaccination obligatoire pour aller à l'école, Cuba autorise la vaccination pour les enfants à partir de 2 ans, et Sainte-Lucie durcit ses restrictions sanitaires.

    Covid dans la Caraïbe : vaccination des élèves à Trinidad et Tobago, des enfants à Cuba et restrictions à Sainte-Lucie

Trinidad et Tobago rend la vaccination obligatoire pour aller à l'école

La pandémie de Covid-19 reste préoccupante dans la Caraïbe. Pour lutter contre celle-ci, Trinidad et Tobago rend la vaccination obligatoire pour les élèves de plus de 12 ans.

Le premier ministre Dr Keith Rowley a ainsi annoncé que seuls les élèves justifiant d'un schéma vaccinal complet des deux doses contre le Covid-19 seront acceptés en présentiel dans les écoles à partir du 1er octobre prochain.

Des élèves qui n'ont pas été en classe depuis septembre 2020 à cause de la pandémie, et ont dû suivre des cours en ligne depuis lors. Le Ministère de l'éducation devrait indiquer sous peu comment organiser le suivi des cours pour les élèves non-vaccinés. Mais le premier ministre a souhaité avertir les parents :

Les cours en ligne ne peuvent pas remplacer pas l'enseignement en classe. Cette situation profite largement à des entreprises privées. Je mets en garde les parents : cela ne peut pas se substituer au fait d'aller à l'école

Pour le moment, seuls 25% des élèves âgés de 12 à 18 ans sont vaccinés par le vaccin Pfizer, autorisé pour cette tranche d'âge, et donc mis à disposition spécialement pour ces jeunes par le gouvernement. Celui-ci espérait pourtant atteindre un chiffre bien supérieur à l'approche de la rentrée scolaire. Mais cette situation oblige à effectuer cette nouvelle rentrée entièrement à distance, comme c'est le cas depuis plus d'un an.

Or plus de 300 000 doses du vaccin Pfizer vaccine ont été envoyées gratuitement à Trinidad et Tobago par les Etats-Unis, et expireront en novembre. 

Ainsi, les doses de vaccin seront disponibles aux personnels soignants et enseignants, avant d'en autoriser l'accès à l'ensemble de la population.  

Sur l'île de plus d'un million deux cent milles habitants, le vaccin Jonhson & Jonhson est également disponible, mais seuls 35% de la population est vaccinée contre le Covid-19. Une situation que déplore le premier ministre: "Nous sommes très dangereusement exposés au virus. Mais nous pouvons lutter en augmentant les taux de vaccination dans le pays". 

Cuba ouvre la vaccination aux enfants à partir de 2 ans

De son côté, Cuba a lancé vendredi une campagne nationale de vaccination contre le coronavirus des enfants et adolescents âgés de deux à 18 ans, une condition fixée par le gouvernement communiste avant de rouvrir les écoles. Si d'autres pays comme la Chine et le Venezuela ont annoncé leur intention de vacciner aussi les enfants, Cuba, confronté à une hausse de cas qui fait tanguer son système sanitaire, est le premier à le faire.

Cette campagne, menée avec les vaccins cubains Abdala et Soberana, concerne dans un premier temps les adolescents de 12 ans et plus, avant d'être étendue aux enfants de deux à 11 ans à partir du 15 septembre.

Et retourner en cours, aussi: les écoles du pays sont fermées depuis mars 2020 et n'ont rouvert que brièvement, pendant quelques semaines, en fin d'année, avant de fermer à nouveau en janvier.

Écoliers et étudiants doivent depuis suivre les cours par l'intermédiaire de la télévision, et devront le faire à nouveau à partir de lundi, jour de la rentrée à Cuba.

Le gouvernement cubain a en effet décidé que les écoles ne rouvriraient pas avant d'avoir vacciné tous les enfants du pays: une fois la campagne terminée, il prévoit de rouvrir les établissements de manière échelonnée, en octobre et novembre.

Dans la soirée, l'agence de régulation des médicaments (Cecmed) a annoncé avoir donné l'autorisation d'usage en urgence du vaccin Soberana 2, l'un des vaccins utilisés dans cette campagne, pour les enfants et adolescents âgés de deux à 18 ans.

L'île de 11,2 millions d'habitants accumule 672.599 cas dont 5.538 décès. A début août, 95.100 mineurs cubains avaient contracté le Covid et sept en sont décédés.

La composition des vaccins cubains, qui ne sont pas reconnus par l'OMS, repose sur une protéine recombinante, la même technique utilisée par la société américaine Novavax.

Sainte-Lucie durcit ses restrictions sanitaires

A sainte-Lucie, la situation sanitaire se tend. Jeudi, en l'espace de 24h, l'île a enregistré 220 nouveaux cas positifs et 2 nouveaux décès. 

Pour faire face à la flambée de cas de Covid-19, Sainte-Lucie a décidé d'ajuster ses protocoles. Depuis ce vendredi 3 septembre, les restaurants et les bars sont fermés et ne peuvent faire que du service à emporter et de la livraison. La vente de boissons alcoolisées dans les bars et les restaurants est également interdite. Un confinement total est instauré le dimanche. En semaine, le couvre-feu est maintenu de 19 heures à 4 heures du matin. Des mesures mises en place jusqu'au 14 septembre prochain.

Le gouvernement de Sainte-Lucie encourage également la population à se faire vacciner. À ce jour, sur l'île qui compte plus de 182 000 habitants, un peu plus de 38 000 personnes ont reçu une première dose et environ 28 000 ont reçu les deux doses. Depuis le début de l'épidémie, 8 542 cas de Covid ont été recensés à Sainte-Lucie dont un peu plus de 2 000 cas qui sont toujours actifs sur l'île.
 

Tags

À lire également