En Haïti, les gangs armés font de nouvelles victimes

Par 13/09/2022 - 18:57 • Mis à jour le 13/09/2022 - 18:50

Les journalistes Tayson Latigue et Frantzsen Charles ont été abattus à Cité Soleil, l'un des plus grands bidonvilles du pays, en proie à des affrontements de gangs armés depuis des mois.

    En Haïti, les gangs armés font de nouvelles victimes
Photo d'illustration

Les deux hommes travaillaient pour des médias en ligne et faisaient partie d’un groupe de 7 professionnels de la presse qui réalisaient un reportage sur les affrontements armés qui ont notamment provoqué la mort d’une adolescente, Christelle Delva, samedi dernier, 10 septembre.

Jeudi dernier, 6 septembre, alors qu'ils revenaient du quartier où habitent les parents de la jeune victime, les journalistes ont été tués par des tireurs embusqués. Ces derniers ont récupéré leurs corps avant de les calciner, d'après le témoignage des rescapés.

Informer en Haïti devient de plus en plus difficile, comme le déplore Jacques Desrosiers, membre de l’Association des journalistes. Il est interrogé par Jean-Marc Pulvar :

Les journalistes ont été tués dans un quartier à Cité Soleil, contrôlé par des gangs. Nous vivons depuis plusieurs années une situation de conflit armé dans plusieurs zones. En janvier dernier, des journalistes ont déjà été tués dans le quartier de Laboule 12. Depuis l'aggravation de la situation sécuritaire, le travail des journalistes devient de plus en plus difficile.

Le Premier ministre haïtien, Ariel Henry, s'est dit "profondément choqué" par le meurtre des deux journalistes. "Nous condamnons énergiquement cet acte barbare", a-t-il tweeté lundi soir, 12 septembre.

Tags