Haïti en proie aux bandes armées

Par • Mis à jour le 15/11/2019 - 11:23

Depuis deux mois, le pays connait une grave crise économique. Les manifestations contre le régime du président Jovenel Moise sont quasi quotidiennes. Profitant de la défaillance des autorités, des gangs armés prennent le pouvoir sur de nombreuses zones.

    Haïti en proie aux bandes armées

Peyi lok, disent les haïtiens en créole. Le pays est en effet bloqué depuis plus de deux mois. Haïti déjà en proie à la misère, a vu son économie complètement paralysée. La population descend dans les rues depuis de nombreuses semaines pour réclamer la démission du président Jovenel Moise accusé de corruption. Mais les émeutes sont de plus en plus violentes. Les manifestants et les policiers tirent désormais à balles réelles en marge des défilés. Un décompte réalisé début novembre par le Haut-Commissariat de l’ONU aux droits de l’homme révèle un premier bilan : on dénombre au moins 42 morts, dont 19 imputables aux forces de sécurité et 86 blessés.

Selon Roberson Alphonse, journaliste au quotidien Le nouvelliste, qui s’est exprimé sur RCI Guadeloupe, la situation est potentiellement explosive dans le pays. Le pays est en proie aux gangs armés. Les autorités ont perdu le contrôle de la situation. Elles n’ont plus accès à certaines zones du territoire notamment à Port au Prince. Des quartiers entiers de la capitale sont sous la houlette de bandes violentes.

Beaucoup d’observateurs internationaux s’interrogent sur le devenir d’Haïti. Certains craignent que la situation ne bascule à tout moment.

Tags

A lire également

Ajouter un commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.