La Caraïbe doit se préparer à affronter la vague de malades

Par 16/04/2020 - 12:23
01/01/2020 - 00:00

Ce mardi, dans son point hebdomadaire, la directrice de l'Organisation panaméricaine de la santé (OPS), Carissa F. Etienne, a déclaré que les mesures de distanciation sociale donnent à nos sociétés une chance de se préparer et de répondre à la pandémie de COVID-19. Selon elle, toute tentative de transition vers des mesures plus souples doit être prise avec une extrême prudence.

    La Caraïbe doit se préparer à affronter la vague de malades

Dans son point hebdomadaire, le Dr Etienne a lancé un avertissement à tous les pays de la région. «  Le COVID-19 n'a pas encore frappé de plein fouet dans notre région, en particulier en Amérique latine et dans les Caraïbes, et nous nous attendons à ce qu'il s'intensifie dans les prochaines semaines. En effet, l'augmentation des hospitalisations et des décès que nous constatons dans certains pays met en évidence la rapidité avec laquelle la situation pourrait changer dans d'autres. » Le 13 avril, l'OPS recensait 644 986 cas confirmés de COVID-19 dans les Amériques et 25 551 décès. La directrice de l'OPS a rappelé le nombre croissant de pays d'Amérique du Nord, d'Amérique centrale, d'Amérique du Sud et des Caraïbes.

Les mesures de distanciation sociale «restent notre meilleur pari pour réduire la transmission et ralentir la propagation du virus dans nos communautés», a déclaré le Dr Etienne. L'OPS a publié des recommandations visant à ralentir la propagation de COVID-19.

Maintenir la distanciation sociale

De nombreux pays de la région ont mis en œuvre des mesures de distanciation sociale qui permettent aux services de santé d'éviter un afflux massif de malades dans les établissements de santé. C'est encourageant selon le Dr Etienne, mais ces mesures doivent être maintenues sur une période de temps assez longue pour être efficaces, a-t-elle noté. "La distanciation sociale doit être accompagnée de mesures de soutien social complètes pour garantir que les plus vulnérables puissent se conformer sans risque grave pour leurs moyens de subsistance", a déclaré le Dr Etienne.

«Après une période de distanciation sociale, toute tentative de transition vers des mesures plus souples doit être prise avec une extrême prudence. Ces décisions doivent toujours être éclairées par les modes de transmission des maladies, les tests COVID-19 et la capacité de recherche des contacts, la disponibilité des lits d'hôpital et d'autres critères objectifs », a-t-elle averti.

Augmenter les capacités des hôpitaux et le nombre de tests

Le Dr Etienne a déclaré que les mesures de soutien social nécessiteront "une capacité logistique nationale et locale adéquate pour assurer la livraison de médicaments, de tests, de nourriture et d'autres fournitures pour les populations." "Nous savons que le tableau n'est pas complet: il est urgent pour les pays d'accélérer et d'étendre les tests pour une compréhension plus précise de la pandémie dans les Amériques", a déclaré le Dr Etienne.

«Nous devons agir d'urgence avant que la tempête ne frappe la plupart des pays, pour nous protéger, protéger nos familles et nos communautés.»

L'OPS se base sur l'expérience de la Chine et des pays européens ayant déjà essuyé la première vague pour tirer des leçons sur les moyens à mettre en œuvre. «À long terme, nous devons planifier dès maintenant pour garantir que les médicaments et les vaccins qui sont développés sont accessibles à tous dans notre région, en particulier dans les communautés les plus vulnérables» a expliqué le Dr Etienne.

Tags

Ajouter un commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.