Les Bermudes font machine arrière sur le mariage homosexuel

Par • Mis à jour le 14/12/2017 - 12:26

Les députés et les sénateurs de l'archipel des Bermudes ont voté un texte qui met fin au mariage pour les couples de même sexe. Dans le même temps, la majorité travailliste a entamé un processus de dépénalisation du cannabis.

    Les Bermudes font machine arrière sur le mariage homosexuel

Sept mois. C'est le court délai qu'on eu les couples homosexuels des Bermudes pour se marier. En mai 2017, la Cour Suprême avait statué en faveur du mariage gay. Une décision que viennent d'annuler les députés et les sénateurs. À la suite de parlement, le sénat a voté mercredi (13 décembre 2017), une loi qui révoque cette autorisation au mariage pour les personnes de même sexe.

Un vote qui fait suite à un référendum organisée cette année au cours duquel la population du petit archipel du nord de l'Atlantique s'était exprimée à 70% contre l'ouverture du mariage aux homosexuels. La majorité travailliste arrivée au pouvoir en juillet dernier s'est donc aligné sur ce vote.

Dans les faits, les députés et les sénateurs ont créé un partenariat domestique ouvert à tous les couples. Une demi-mesure qui bafoue les droits humains selon l'opposition. Une opposition qui estime que cette décision peut avoir des effets négatifs sur l'image d'un archipel qui tire une grande partie de ses revenus du tourisme.

Cette loi n'annulera pas cependant les mariages déjà scellés. En revanche, les unions programmées ne seront pas célébrées.

C'est la première fois qu'un pays fait machine arrière après avoir autorisé l'union des couples de même sexe. 

En revanche, la majorité s'est montré plus progressiste concernant le cannabis. Ainsi, la possession d'une quantité inférieure à 7 grammes d'herbe de cannabis n'entraîne plus de sanction judiciaire même si la drogue peut être saisie par les forces de l'ordre. Cette loi a été votée le même jour que l'interdiction du mariage homosexuel.