À la Dominique, la tension règne à la veille des élections

Par / /

Depuis un mois, les tensions sont de plus en plus nombreuses à la Dominique. Alors que les élections se dérouleront ce vendredi (6 décembre 2019), l'île du centre de la caraïbe est plus divisée que jamais.

Des sondages serrés, des incidents violents répétés, une réforme du code électoral avortée, des inquiétudes de la communauté internationale, un premier ministre qui accuse l'opposition d'être à l'origine des troubles. C'est le scénario qui se déroule depuis plusieurs semaines à la Dominique.

Les élections générales qui doivent se tenir demain seront à coup sur scrutées de toutes parts.

Pour rappel, 42 candidats (21 du Parti Travailliste, 21 du Parti de l'Union des Travailleurs) s'affrontent dans les urnes ce vendredi. L'opposition et les instances internationales réclament pourtant un report du scrutin afin que soit mise en oeuvre la réforme électorale qui consiste notamment à attribuer des cartes électorales et à nettoyer les listes électorales. La justice a cependant estimé que les élections pouvaient se tenir.

Des partisans de la réforme ont érigé des barrages de pneus auxquels ils ont mis le feu. Les affrontements entre les forces de l'ordre et les manifestants sont quasiment quotidiens depuis le début de la semaine.

Des tensions qui ont poussé le département d'état américain et le ministère des affaires étrangères français à déconseiller aux touristes de se rendre à la Dominique durant la période électorale.

Tags

A lire également

Ajouter un commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.