L'art guadeloupéen s'expose à Paris

Par 01/03/2019 - 12:50 • Mis à jour le 01/03/2019 - 12:50

"Eclats d'Iles" volume 3 est visible jusqu'au 15 mars à la galerie 24Beaubourg.

    L'art guadeloupéen s'expose à Paris

Après les deux premiers volets du cycle d'expositions initié par la Région en avril-mai et octobre 2018, le vernissage du troisième a eu lieu ce jeudi soir dans le centre de la capitale.

Après Joël Nankin, Alain Joséphine, Anaïs Verspan, Nicolas Nabajoth, Ronald Cyrille, So Aguessy Raboteur, François Piquet, Philippe Thomarel, Marielle Plaisir, Jean-Marc Hunt et Shuck One, c'est au tour de six nouveaux artistes de proposer photographies, peintures à l'huile, installations contemporaines, vidéos et toiles urbaines avec pour objectif le même que ceux qui les ont précédés : faire rayonner les talents de l'archipel.

Jusqu'au 15 mars, les visiteurs vont donc pouvoir admirer les oeuvres de Charles Chulem-Rousseau, Guy Gabon, Samuel Gelas, Bruno Pédurand, Richard-Viktor Sainsily Cayol et Antoine Nabajoth. "C'est très important de présenter ce travail à Paris car cela nous permet d'avoir une belle visibilité", s'est félicité ce dernier.

Et on peut dire que cela fonctionne puisque suite aux deux précédents volets d'"Eclats d'Iles", trois artistes ont été repérés et sélectionnés pour la prochaine Biennale de Venise qui doit débuter en mai prochain. Il faut désormais trouver le financement pour permettre à Jean-Marc Hunt, François Piquet et Joël Nankin d'y participer. Les mécènes sont les bienvenus, confie-t-on à la Région Guadeloupe.

 

Le volume 3 du cycle d'expositions "Eclats d'Iles" est visible à Paris jusqu'au 15 mars
©AD

 

Le volume 3 du cycle d'expositions "Eclats d'Iles" est visible à Paris jusqu'au 15 mars
©AD

 

Le volume 3 du cycle d'expositions "Eclats d'Iles" est visible à Paris jusqu'au 15 mars
©AD