Misié Sadik : "Il faut faire attention aux commentaires qui mettent en avant une rivalité inter-îles"

Par • Mis à jour le 09/10/2015 - 21:53

Jeudi 8 octobre, la toile apprenait que le concert de Misié Sadik prévu, sous le Grand Carbet de Fort-de-France, était annulé. Pour l'expliquer différentes versions ont été avancées. Et selon le chanteur de dancehall, il ne faut pas voir dans cette décision les trames d'un nouvel antagonisme Guadeloupe/Martinique.

    Misié Sadik : "Il faut faire attention aux commentaires qui mettent en avant une rivalité inter-îles"
Misié Sadik, le chanteur de musiques urbaines devait se produire, samedi 10 octobre, sous le Grand Carbet du Parc Aimé Césaire à Fort-de-France. Mais, la ville a annulé la prestation de l’artiste guadeloupéen. Et pour expliquer cela, deux versions sont soutenues. Celle du producteur de l’artiste et celle de la ville de Fort-de-France.

La première assure, ni plus ni moins, que le style musical de Misié Sadik ne ferait pas l’humanité dans la capitale martiniquaise. La position de Didier Laguerre, le Maire de Fort-de-France, quant à elle, est tout autre.

Dans un communiqué, il pointe des manquements administratifs qui viendraient des organisateurs du concert : "Par courrier du 09/04/2015 la municipalité a rappelé aux organisateurs que pour obtenir un accord définitif, il leur fallait prendre un contrat avec l’administration du SERMAC pour l’établissement d’une convention d’usage et également souscrire obligatoirement une assurance de responsabilité civile. Ces conditions d’utilisations devaient être satisfaites au plus tard 20 jours avant la date de l’opération".

Didier Laguerre a également souligné des problèmes de sécurité : "(…) aucun des éléments demandé par la collectivité, pour garantir l’accueil et la sécurité du public n’a été fournis". Chacun campe donc sur ses positions.

Sur les ondes de RCI Guadeloupe, ce vendredi, Misié Sadik a souhaité réagir à certains commentaires qui ont été formulés : "Il faut faire attention aux (explications qui mettent en avant) une éventuelle rivalité inter-îles".