Air Caraïbes va renforcer son offre vers les Antilles dès 2020

Par / RCI.FM /

Profitant de la disparition d'opérateurs comme XL Airways, Air Caraïbes voit grand pour 2020. Avec un marché en croissance vers la Guadeloupe et la Martinique, la compagnie aérienne prévoit 20 % de liaisons en plus l'an prochain.

Si les nouvelles de l'aérien ont pu inquiéter ces dernières semaines avec la liquidation d'XL Airways, le clap de fin d'Aigle Azur, ou encore le retrait de la Norwegian sur nos îles, les opérateurs historiques se portent bien. Air Caraïbes, mais aussi Corsair, ont même dévoilé des résultats positifs ce jeudi. À l'occasion de la présentation de ses résultats prévisionnels 2019 et de ses perspectives 2020, à son siège de Providence, aux Abymes, la compagnie appartenant au Groupe Dubreuil a de plus annoncé un renforcement de son offre dès l'an prochain. "Air Caraïbes se porte très bien", a lancé le président du conseil d'administration Jean-Paul Dubreuil.

Forte d'une croissance de 6,3 % en 2019 sur long courrier et de 2,4 % sur le régional, Air Caraïbes entend profiter d'un dynamisme général des liaisons transatlantiques. Les avions sont de plus en plus remplis (91 % en 2019, contre environ 90 % en 2018) et même si sa part de marché reste stable (32 %), la croissance générale s'affiche à 6 % sur la Guadeloupe et 9 % pour la Martinique, ce qui incite à l'optimisme. La tendance est encore plus encourageante vers la Guyane, puisque la part de marché de l'opérateur s'accroît face à Air France, anciennement en monopole sur ce créneau, et atteint 42 %.

De nouveaux vols partout sur long courrier

Ces trois lignes Antilles - Guyane d'Air Caraïbes seront donc renforcées en 2020 avec une hausse de 20 % de l'offre au global. C'est principalement Pointe-à-Pitre qui va bénéficier de cette bonification avec 100 000 sièges en plus et jusqu'à 21 vols par semaine en haute saison (3 par jour). Fort-de-France n'est pas en reste avec 60 000 sièges supplémentaires et jusqu'à 18 vols par semaine. Enfin, Cayenne verra 25 % d'avions de la compagnie en plus avec une sixième liaison hebdomadaire et peut-être sept lors des périodes les plus demandées. 

Ce renforcement est d'ailleurs général sur la région au départ de Paris, puisque un troisième vol s'ajoute sur Saint-Martin, la ligne en direction de Cuba aura désormais quatre liaisons hebdomadaires, enfin grâce aux nouveaux avions, la République dominicaine (jusqu'à quatre vols) et Haïti (un vol) vont aussi en profiter. 

Globalement, le Groupe Dubreuil a investi pour renouveler sa flotte et va poursuivre cet effort. Cela va se concrétiser avec un premier A 350-1000 dès janvier prochain, Air Caraïbes sera la 5e compagnie au monde à bénéficier de cet engin qui consomme moins et transporte 40 passagers en plus, puis d'ici 2021, l'entreprise vise une flotte de 11 appareils, contre 8 en 2018.

Le régional stagne

C'est un peu le point noir, ou du moins le point stable, de ce bilan globalement positif. Les résultats du régional demeurent trop calmes pour l'opérateur qui ne prévoit ni renforcement de l'offre, ni investissement supplémentaire sur ce secteur. Après des opérations, notamment commerciales, infructueuses en 2016, le Groupe Dubreuil préfère stabiliser les lignes dans la Caraïbe, plutôt que de s'aventurer dans des essais ratés. 

Si la polémique enfle, notamment sur les réseaux sociaux, autour du prix des billets inter-îles, Air Caraïbes a tenté de se justifier en arguant s'aligner simplement sur le marché. La compagnie dit tout faire pour offrir des tarifs compétitifs, mais se refuse à prendre des risques et perdre des plumes sur des liaisons qui ne sont manifestement pas prioritaires. 

Tags

A lire également

Ajouter un commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.