Jeunesse et avenir à l'université d'été du Medef

Par • Mis à jour le 28/08/2015 - 01:32

Rendez-vous traditionnel, l'université d'été du Medef s'est tenu mercredi et jeudi sur le campus d'HEC à Jouy-en-Josas, près de Paris. Conférences, débats, ateliers étaient notamment au programme.

    Jeunesse et avenir à l'université d'été du Medef
Avec le thème "Formidable jeunesse !", aucun doute sur la priorité mise en avant pour cette édition 2015. Si Pierre Gattaz a souhaité une période des "Trente Audacieuses" grâce aux jeunes, le président du Medef a également demandé, dans son discours d'ouverture, au gouvernement d'agir et de poursuivre les réformes pour la croissance.

Des déclarations qui ont forcément trouvé un écho favorable lors de la traditionnelle rencontre des Medef d'Outre-mer. Réunis ce jeudi matin pendant plus de deux heures, les différents représentants des Medef d'Outre-mer ont évoqué de nombreux sujets comme le RGEC, le Règlement Général d'Exemption par Catégorie, qui suscite encore de nombreuses inquiétudes notamment à cause du plafonnement prévu. "Les RUP ont des handicaps structurels et ils doivent être compensés à l'euro près, c'est contraire au traité de l'UE de plafonner les aides, il ne doit pas y avoir de remise en cause, c'est inacceptable", a analysé Dominique Vian du Medef Guadeloupe.

Lors des échanges, il a également été question de la situation de l'emploi dans les territoires avec la nouvelle d'un chômage en baisse en juillet, de l'après Lodeom ou encore la loi de finances 2016 et la rumeur d'un coup de rabot sur les niches sociales. "Outre-mer, elles sont efficaces et utiles", a argumenté le président du Medef Martinique Philippe Jock.

Mi-août, le journal Les Echos révélaient qu'un rapport de l'IGAS et de l'IGF sur la pertinence et le coût de ces exonérations de cotisations sociales avait été remis à Bercy. Deux dispositifs Outre-mer étaient cités, ceux concernant les entreprises implantées localement et les travailleurs indépendants.

Aline Druelle
@AlineDruelle