L'Arcep met Free en demeure de déployer son offre aux Antilles

Par 23/12/2020 - 11:06
01/01/2020 - 00:00

L'opérateur Free devra déployer son réseau aux Antilles et en Guyane avant le 31 décembre 2021. Le gendarme des télécoms, l'ARCEP, a mis en demeure la société de Xavier Niels.

    L'Arcep met Free en demeure de déployer son offre aux Antilles

Alors que le patron de Free a déjà un pied aux Antilles avec la reprise de France-Antilles, le déploiement de son réseau de téléphonie mobile et d'accès à internet haut débit se fait attendre. Beaucoup trop attendre selon l'Arcep.

Le gendarme des télécommunications a mis en demeure de la société Free Caraïbe de se conformer à ses obligations relatives aux dispositions de la décision n°2017-1038 de l’Autorité en date du 5 septembre 2017. Free doit déployer son réseau d'ici le 31 décembre 2021 pour conserver les fréquences de téléphonie mobile qui lui ont été attribuées.

La mise en œuvre opérationnelle de l’accord, qui devait débuter fin 2020, a été retardée par la crise sanitaire. Le déploiement des fréquences et sites de Free Caraïbe n’a pas commencé. Nous n’avons pas lancé commercialement nos offres de détail", a reconnu Free dans une note adressé à l'Arcep.

Selon le site universfreebox.com aucun calendrier n'est aujourd'hui avancé.

La mise en demeure de l'Arcep prévoit que Free doit un accès téléphonique et un accès mobile à très haut débit” à un certain pourcentage de la population, soit 50% en Guadeloupe, 30% en Guyane, 50% en Martinique, 75% à Saint-Barthélemy et Saint-Martin.

Dans une réponse adressée à l'Arcep le 17 décembre, Free a fait savoir que le déploiement de ses offres en association avec Digicel avait été retardé par la crise sanitaire. Néanmoins, un avenant au contrat de collaboration entre les deux opérateurs a été transmis à l'autorité régulatrice.

Cette dernière devrait intégrer ces données à l'examen du contrat qui est toujours en cours.

Tags