L'Aviation Civile exige des études approfondies sur la 5G

Par 25/11/2020 - 06:00
01/01/2020 - 00:00

La 5G interdite à proximité des aéroports ? La Direction Générale de l’Aviation Civile (DGAC) pourrait le demander. En face, les opérateurs téléphoniques qui viennent de remporter les enchères 5G au prix fort sont inquiets suite à cette perspective d'évolution en France.

    L'Aviation Civile exige des études approfondies sur la 5G

« Des analyses techniques complémentaires sont en cours pour s’assurer de la compatibilité de ces stations 5G avec les besoins de l’aviation civile », a expliqué récemment le sous directeur de la DGAC. Cette annonce surprise fait suite à un rapport américain faisant état d'ondes qui perturberaient le guidage des avions, ce qui pourrait engendrer en théorie, des accidents. Un « risque majeur » qui concernerait les aéroports français selon la Direction Générale de l'Aviation Civile qui bloque ainsi l’allumage d'une douzaine d'antennes, en attendant les résultats d'études approfondies.

Pour les opérateurs téléphoniques, le plan de déploiement de la 5G a été jusqu’ici coûteuse pour Orange, SFR, Bouygues et Free. Ces derniers viennent de boucler une procédure d’enchères de plus de 3 milliards d’euros, alors qu'ils sont soumis à d’autres obligations, comme étendre la fibre sur le territoire dans le cadre du très haut débit.  Leur seul moyen de rentabiliser leurs investissements et de déployer au plus vite cette nouvelle technologie et ils craignent ainsi que ce nouveau contretemps provoquent des retards imprévus de déploiement.

Tags

A lire également