La France va vivre la plus forte récession connue depuis 1945

Par 19/04/2020 - 13:35
01/01/2020 - 00:00

"Il est acquis que l'impact de cette crise sanitaire, ce sera la plus forte récession connue en France et dans le monde occidental depuis 1945." a déclaré Edouard Philippe lors de la conférence de presse ce dimanche.

    La France va vivre la plus forte récession connue depuis 1945

La France va vivre la plus forte récession depuis 1945, c'est une certitude pour Edouard Philippe. Lors de la conférence de presse qui s'est tenue ce dimanche, le Premier Ministre a expliqué que le pays devait se préparer. "Il est acquis que l'impact de cette crise sanitaire, ce sera la plus forte récession connue en France et dans le monde occidental depuis 1945". a déclaré Edouard Philippe lors de la conférence de presse ce dimanche.

Le gouvernement envisage une croissance négative de 8 % pour 2020 "c'est quelque chose de jamais vu, qui va avoir un impact considérable" a précisé le Premier Ministre.

Un peu plus tôt dans la conférence, Edouard Philippe avait déclaré " Jamais dans l'histoire du monde, un tel arrêt massif, brutal, n'a été vécu."rappelant qu'à la crise sanitaire allait succéder une crise économique.

"Au total, c'est près de - 36 % d'activité économique pendant la période de confinement, une diminution de l'activité dans l'industrie de l'ordre de 43 %, une diminution de l'activité dans le domaine de la construction  de l'ordre de 88 %, et une quasi cessation générales d'activité dans la restauration, dans les cafés, dans les hôtels."

Le plan du gouvernement pour sauvegarder et relancer l'économie

Pour Edouard Philippe, "l'objectif du gouvernement dans cette période, c'est de sauvegarder ce qui peut l'être aujourd'hui pour permettre de relancer demain ce qui doit l'être."

 Le gouvernement a mis en place de nombreuses mesures pour préserver l'économie du pays depuis le début de la crise telles que le chômage partiel et le déblocage de fonds exceptionnels.

 " Le chômage partiel, qui est en vérité un instrument qui permet de poursuivre l'activité et de faire en sorte que l'entreprise ne licencie pas ses salariés alors même qu'elle ne peut plus fonctionner. Il concerne aujourd'hui plus de 700 000 entreprises. Au fond, c'est presque une entreprise sur deux qui en bénéficie, presque un salarié sur deux qui en bénéficie. C'est évidemment, absolument considérable.   Neuf millions de salariés, c'est un coût, un budget global de l'ordre de 24 milliards d'euros, c'est absolument considérable. Mais c'est ce qui va nous permettre de ne pas faire basculer brutalement et inexorablement une partie considérable de nos concitoyens dans le chômage."

Le risque c'est l'arrêt de la circulation de l'argent

 Edouard Philippe craint que la circulation de l'argent s'arrête. " Pour lutter contre cela, nous avons garanti les emprunt consentis par les banques aux entreprises. 130 000 entreprises en sont déjà bénéficiaires. Nous avons conçu une enveloppe globale de 300 milliards d'euros et d'ores et déjà, c'est plus de 18 milliards d'euros qui ont été distribués, garantis. Pour les petites entreprises, il cite un "fond de solidarité"   C'est l'Etat, à travers la Direction générale des finances publiques, qui a versé directement dans les quatre ou cinq jours qui suivaient la demande reçue, ces sommes aux entreprises. Ces 7 milliards d'euros sont financés pour l'essentiel par l'Etat. Mais je veux indiquer que les assureurs se sont engagés à participer à hauteur de 400 millions d'euros à ce budget et que les régions se sont engagées à participer à hauteur de 500 millions d'euros à ce fonds de solidarité. " a déclaré le Premier Ministre. 

Tags

Ajouter un commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.