Le gouvernement nomme un délégué à la concurrence Outre-Mer

Par • Mis à jour le 20/12/2018 - 07:50

La crise de gilets jaunes notamment à la Réunion a remis sur le tapis le sujet de la "vie chère" dans les Outre-mer. Dans le cadre d'une opération transparence sur le coût de la vie sous nos latitudes, un délégué à la concurrence en Outre-mer a été nommé hier.

    Le gouvernement nomme un délégué à la concurrence Outre-Mer

Lors du mouvement des gilets jaunes à La Réunion, Annick Girardin avait notamment promis la «transparence» sur le coût de la vie. Dans cette optique, une séance de travail avait lieu hier (mercredi 19 décembre 2019) au ministère des Outre-mer sur la concurrence et la consommation dans nos territoires. Il a été question du renforcement et de l'élargissement du rôle des Observatoires des prix ou encore de l'élaboration de nouveaux indicateurs pour avoir plus de transparence sur la construction des prix.

Lors de cette réunion, la nomination d'un délégué à la concurrence en Outre-mer a également été annoncée. C'est Francis Amand, inspecteur général de l'Insee et médiateur des relations commerciales agricoles qui a été chargé de cette mission. Il sera accompagné dans son travail par l'Autorité de la Concurrence qui a nommé un correspondant Outre-mer et doit rendre dans les prochains mois un avis au gouvernement sur les produits de grande consommation.

Isabelle de Silva, présidente de l'Autorité de la Concurrence est au micro de Aline Druelle :