Le plan d'économie d'Air Caraïbes pour éviter la faillite

Par 19/05/2020 - 09:25
01/01/2020 - 00:00

Avec un trafic passager quasi nul depuis 2 mois, Air Caraïbes envisage un plan économique fort pour éviter de disparaître. Les espoirs de la compagnie aérienne sont également suspendus à une hypothétique réouverture d'Orly le 26 juin prochain.

    Le plan d'économie d'Air Caraïbes pour éviter la faillite

Des coûts de production revus à la baisse d’au moins 10%, 10% de réduction sur les salaires et la révision de  certains avantages sont autant de mesures que préconisent les dirigeants du pôle aérien du groupe Dubreuil. L'objectif est de sauver le millier d’emplois en CDI à Air Caraïbes.

En ce moment, la compagnie aérienne ne fait voler que les A350, soit 5 des 10 avions qui portent ses couleurs. Des vols dédiés pour la plupart au fret aérien et à la délégation de service publique pour la desserte de Saint-Martin. 

Un véritable coup dur pour la compagnie aérienne qui paye cher les conséquences du Covid 19. Ce mardi matin, doit se tenir une table ronde sur le transport aérien et les difficultés d’un secteur qui met tout en œuvre pour éviter un crash.

Un constat inquiétant

Le groupe Dubreuil dresse pour sa part un constat alarmant sur la situation actuelle et à venir. En effet, les prévisions sur ses rotations ne sont guère encourageantes. La compagnie estime à 30 et 40% son activité en juillet et août prochain.

Toutefois, avec une reprise d’activité,  Air Caraïbes pourrait d’abord assurer les rotations entre Paris, Fort-de-France, Pointe-à-Pitre et Cayenne avant de poursuivre en fin d’année sur Saint-Martin et Saint-Domingue.

Tout dépend de la date de réouverture de l’aéroport d’Orly. La compagnie n’a aucune réponse sur la demande faite pour un retour d’activité  le 26 juin. Hier, les compagnies qui opèrent à Orly ont été reçues par la ministre des Outre-mer, Annick Girardin et le secrétaire d'Etat chargé du transport, Jean-Baptiste Djebarri. Ce dernier a bien indiqué aux parlementaires que la reprise n'est pas encore actée, même si, Aéroport de Paris envisage une réouverture sous conditions avec moins de 50 vols par jour.

Cette nouvelle organisation, si elle se confirme, entraînera forcément des pertes financières énormes pour Air Caraïbes. 

Car si la compagnie aérienne reprend du service ce sera d’abord pour faire voyager des passagers qui ont eu à reporter leur voyage. Des voyages déjà payés, ce qui implique une faible entrée de trésorerie.

Dans ce contexte, Air Caraïbes envisage de renégocier les contrats aussi bien pour le loyer des avions, que le coût de la maintenance de ses avions. Une démarche globale ajoutée aux efforts consentis par le personnel qui viserait à éviter des licenciements et à ne pas reconduire des CDD et des intérimaires pendant les 3 ou 5 prochaines années à venir.

Tags

Ajouter un commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.