Les familles aux Antilles : composition et évolution

Par • Mis à jour le 19/01/2016 - 23:29

A l'occasion du lancement du recensement de la population ce jeudi, l'Insee a présenté ce mardi une étude sur les familles. Si dans l'Hexagone, le modèle le plus répandu est "deux parents mariés, deux enfants" et qu'il y a deux familles sur dix monoparentales, les données diffèrent en Guadeloupe et en Martinique.

    Les familles aux Antilles : composition et évolution
Dans les DOM, les femmes ont en moyenne 2,4 enfants, contre 2 pour celles qui vivent dans l'Hexagone. Le détail selon les territoires : 3,5 enfants par femme en Guyane, 2,2 pour les guadeloupéennes et 1,9 pour les martiniquaises. Au moment de leur accouchement, les mères antillaises ont en moyenne un peu plus de 29 ans. 79% des naissances en Guadeloupe et 78% en Martinique ont lieu hors mariage.

Diminution des maternités à moins de 20 ans

Plus nombreuses que dans l'Hexagone, les maternités précoces sont toutefois en recul aux Antilles. En 2014, 5% des nouveaux-nés avaient une mère de moins de 20 ans. En comparaison, ils étaient 11% à la Réunion et en Guyane.

Selon l'Insee, c'est depuis la fin des années 60 que la fécondité chute en Martinique et en Guadeloupe. Logiquement, cela mène à une diminution du nombre de familles nombreuses (trois enfants et plus). En 2012, cela concernait 22% de celles de Guadeloupe, 21% des familles de Martinique.

Moins de familles nombreuses mais plus de monoparentales

Les familles monoparentales sont en revanche en augmentation depuis 1999. C'est aux Antilles qu'elles sont le plus nombreuses dans tout l'Outre-mer : 51% en Martinique, 48% en Guadeloupe selon les données publiées par l'Institut.

L'étude révèle aussi qu'en 2014, plus de 60% des nouveaux-nés aux Antilles portaient uniquement le nom de leur mère. La même année, ils n'étaient alors que 5% dans l'Hexagone.

Aline Druelle
@AlineDruelle