Eustase Janky entendu par la Police Nationale

Par 02/10/2020 - 05:00
01/01/2020 - 00:00

Le professeur Eustase Janky a été entendu durant deux heures ce jeudi après-midi au commissariat central de Pointe-à-Pitre. Cela ferait suite à une plainte déposée par la vice-présidente du pôle de Martinique. Le président de l'UA est finalement ressorti libre après cette première audition, sans qu'aucune charge ne soit retenue contre lui à ce stade.

    Eustase Janky entendu par la Police Nationale

Convoqué à 14 heures ce jeudi après-midi, Eustase Janky est arrivé en voiture 15 minutes avant devant le poste de police, son avocat l'a rejoint. Après un peu moins de 2 heures d'audition, ils sont ressortis sereins, mais n'ont pas souhaité réagir. Selon nos informations, cette convocation concernerait une plainte déposée l'année dernière par la vice-présidente du pôle de Martinique qui se disait victime de harcèlement moral. Plusieurs mésententes auraient d'ailleurs éclaté par la suite entre différents responsables de l'université des Antilles.

A ce stade, aucune charge n'a été retenue contre Eustase Janky suite à sa première audition devant les services d'enquête. Comme on le savait déjà, les relations entre les deux pôles universitaires sont  tendues et ce depuis plusieurs années. En tout cas, ce dossier de harcèlement présumé serait en fait traité par les instances judiciaires de l'île-soeur, où la plainte a été déposée. La procédure se poursuit donc avec éventuellement d'autres auditions qui pourraient être diligentées prochainement afin de faire toute la lumière sur cette affaire.

 

 

Tags

A lire également

Ajouter un commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.