Changer d'île

Formations d'ingénieur, une filière d'avenir

Par Olivia Losbar / RCI.FM / 24/01/2018 - 08:10

Depuis 2012, devenir ingénieur en Guadeloupe, c’est possible. L’université des Antilles propose en effet deux formations. Génie de l’environnement (GE) (spécialité matériaux) et Génie des systèmes énergétiques (GSE), les seules habilitées par la Commission des Titres d’Ingénieur (CTI) pour la zone Caraïbe/Amériques.

Ce mercredi 24 janvier marque la journée de cérémonie de remise des diplômes et de parrainage pour les Formations d'Ingénieur de l'Université des Antilles, au campus de Fouillole.

Depuis 2012, l’université offre aux étudiants deux cursus ingénieurs : l’un en génie de l’environnement-spécialité matériaux et l’autre en Génie des Systèmes Energétiques. Ces formations d’ingénieur, sur trois ans, sont les seules habilitées par la Commission des Titres d’Ingénieur (CTI) pour la zone Caraïbe/Amériques.

6ème génération

Cette année le campus de Fouillole va accueillir la 6ème génération d’élèves ingénieurs. Soixante étudiants sont inscrits en formation ingénieur, toutes promotions confondues. Il s’agit essentiellement de former des cadres supérieurs aptes à répondre aux défis du développement de nos territoires et notamment à ceux liés à la mise en place de la transition énergétique. Ces deux diplômes généralistes forment des ingénieurs dans le domaine des matériaux et de l’ingénierie des systèmes énergétiques et sont résolument tournés vers le développement durable. La formation est axée sur les problématiques liées aux environnements insulaires et soumis aux conditions climatiques tropicales.

Diplôme de génie de l'environnement

Le diplôme « génie de l’environnement » (GE) - parcours matériaux (CR2M) vise le développement de compétences liées à la Conception , au Recyclage et à la Maintenance des Matériaux. Sous nos latitudes, on assiste à une dégradation accélérée des matériaux à cause des températures moyennes élévées, du fort taux d’hygrométrie ou encore du taux de salinité élevé. Il est donc nécessaire de mettre en œuvre des matériaux adaptés à nos conditions climatiques.

En outre, le caractère insulaire de notre territoire pose aussi le problème crucial du recyclage des matériaux dégradés et des déchets.Une attention particulière est aussi portée aux matériaux dans la construction.

Le diplôme « génie des systèmes énergétiques » (GSE) vise lui, à développer des compétences dans la conception et l'optimisation des procédés et des installations industrielles de production, de stockage et de transport d’énergie qui exploitent des sources d’énergie primaires renouvelables diversifiées, dans un contexte concurrentiel et réglementé.

Par ailleurs, ces formations comportent aussi un volet spécifique orienté vers la création d’entreprises innovantes. Nos régions se trouvant au carrefour de l’Europe, des Caraïbes et des Amériques, une connaissance des différentes économies rencontrées dans ces régions est primordiale.

Ainsi, pendant les trois années, l'ensemble des élèves vont recevoir des cours communs en langue, entreprenariat et en droit et économie comparée. Ils réalisent également durant leur cursus un stage obligatoire à l’international, la zone caraïbe/Amérique étant largement privilégiée.

Si vous souhaitez intégrer l'une de ces formations http://calamar.univ-ag.fr/uag/ingenieur/index.php/fr/

 

A lire également

Ajouter un commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.