La Fabrique à Bonheur, une alternative au décrochage scolaire

Par 10/06/2020 - 11:14
01/01/2020 - 00:00

Une grande partie des écoliers n'ont pas encore repris le chemin de l'école. Mais à l'heure du déconfinement, beaucoup de parents s'inquiètent pour la scolarité de leurs enfants après, pour certains, six mois passés sans école. Face à la peur du décrochage, certains se tournent des structures qui proposent un accompagnement pour les élèves et font parfois le choix de méthodes innovantes.

    La Fabrique à Bonheur, une alternative au décrochage scolaire

Alors que la majeure partie des écoles sont encore fermées en Guadeloupe et en Martinique, certains élèves souffrent des conséquences de ses mois de confinement. En effet, de nombreux élèves ont pris du retard dans les apprentissages et se sentent perdus. Les parents eux, souvent écartelés entre télétravail et école à la maison, se retrouvent parfois démunis face à cette situation Certains se tournent alors vers des structures d'accompagnement et notamment, celles proposant des méthodes innovantes.

Apprendre autrement

La Fabrique à Bonheur est un organisme qui forme pour devenir praticien en psychopédagogie positive et qui propose des accompagnements d'enfants et d'adolescents en difficulté d'apprentissage. Conçue par deux psychologues et écrivaines, Audrey Akoun et Isabelle Pailleau , le concept a donné naissance à la Fabrique à Réussites, un organisme de soutien scolaire « autrement ». La Fabrique à Réussites a ainsi conçu un parcours d’accompagnement individuel destiné aux enfants et leurs parents désireux d’acquérir des outils pratiques, des compétences solides. Ils délivrent une méthodologie soucieuse du bien-être de l'enfant facile à mettre en œuvre. Cet accompagnement s’appuie sur les principes de la Pédagogie Positive et des outils pédagogiques innovants tels que la gestion mentale, le mindmapping, la Brain Gym, la relaxation ou encore le visual mapping. Enseignants, orthophonistes, spécialistes de la petite enfance mais aussi particuliers peuvent se former à ces méthodes. Il existe de nombreux organismes de ce type dans toute la France y compris aux Antilles.

Une augmentation de la demande 

Laetitia Klein est psychopédagogue spécialisée en Pédagogie positive et ludopedagogie. Au sein de la Fabrique à Réussites et la Fabrique à Bonheur Antilles,elle permet aux élèves d'apprendre plus facilement à travers de nouvelles méthodes ou grâce aux jeux. Depuis la sortie du confinement, elle a vu sa demande en accompagnement augmenter. De nombreux parents inquiets pour la scolarité de leurs enfants font des demandes d'inscription. Elle voit aussi revenir des anciens élèves, paniqués à l'idée d'échouer à leurs examens faute de préparation. Selon elle, il faut rassurer les élèves, leur proposer des outils pratiques et efficaces à mettre en œuvre.

Pour Laetitia Klein, les parents doivent aussi être rassurés. Le confinement a généré beaucoup de stress au sein des familles et l'école à la maison provoque parfois des situations d'apprentissages difficiles. Les parents ne se sentent pas toujours en mesure d'aider leurs enfants.

Laetitia Klein constate également que pour certains, rester à la maison s'est révélé positif. Ainsi, de nombreux enfants qui rencontraient des difficultés en milieu scolaire comme les élèves souffrant de troubles DYS, se sentent plus rassurés à domicile. Mais pour ceux-là aussi, il faudra bien reprendre le chemin de l'école .

La psychopédagogue est confiante : avec de bonnes méthodes et une bonne estime de soi on peut selon elle rattraper le retard accumulé et défaire certaines peurs qui se sont installées.

Tags

A lire également

Ajouter un commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.